RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste est enlevé et assassiné

Le journaliste mexicain Humberto Millán Salazar, qui était porté disparu, a été retrouvé mort le 25 août
Le journaliste mexicain Humberto Millán Salazar, qui était porté disparu, a été retrouvé mort le 25 août

WiPC

Le journaliste mexicain Humberto Millán Salazar, qui était porté disparu, a été retrouvé mort le 25 août. Il présentait une blessure par balle à la tête, selon ce que rapportent ARTICLE 19, le Centre pour le journalisme et l'éthique publique (Centro de Periodismo y Etica Publica, CEPET) et d'autres groupes membres de l'IFEX. Millán, qui était reporter politique de Culiacán, dans l'État de Sinaloa, avait été enlevé la veille par des individus armés, disent les membres de l'IFEX.

Journaliste chevronné comptant plus de 30 ans d'expérience en journalisme politique, Millán Salazar se rendait apparemment à Radio Fórmula pour y présenter les nouvelles lorsqu'il a été intercepté par des individus masqués qui l'ont forcé à monter dans une voiture. Son frère était avec lui à ce moment mais il a été relâché sans être blessé. D'après le Comité des écrivains en prison du PEN International (Writers in Prison Committee, WiPC), l'enlèvement se serait déroulé en quelques secondes, ce qui donne à penser qu'il aurait été méticuleusement préparé.

Un de ses collègues, Berzahi Osuna Enciso, a indiqué au Comité pour la protection des journalistes (CPJ) que les tueurs devaient se trouver parmi ses ennemis politiques.

ARTICLE 19 rapporte que, le jour même du meurtre, un autre journaliste annonçait qu'il abandonnait l'État de Sinaloa en raison des conditions difficiles. Luis Enrique Ramírez, ancien chroniqueur au journal « El Debate », a expliqué sur son blogue comment les journalistes travaillent dans le Sinaloa : « Nous préférons rester tranquilles, nous distancer de la situation, et faire de notre mieux pour survivre. »

D'après ARTICLE 19, six journalistes ont été assassinés jusqu'à maintenant cette année au Mexique, ce qui en fait le pays le plus dangereux d'Amérique latine pour les journalistes.

ADDITIONAL INFORMATION
Ressources additionnelles


Dernier Tweet :

Hong Kong: Speech of the chairperson of the Hong Kong Journalists Association during its 50th anniversary… https://t.co/2gJoquKSGj