RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Attirez l'attention sur les écrivains assassinés en organisant votre propre événement du Jour des Morts

Joignez-vous au PEN International pour rendre hommage aux écrivains disparus à l'occasion du Jour national des Morts du Mexique, le 2 novembre. Le Jour national des Morts, congé férié annuel au Mexique, les gens rendent hommage à leurs amis et aux membres de leur famille qui sont disparus par divers rites, dont la création d'autels, les visites au cimetière et la préparation des mets favoris de leurs proches décédés.

Le PEN International invite à une participation à l'échelle mondiale à l'occasion de la Journée des Morts de cette année afin de sensibiliser l'opinion sur le sort de 33 journalistes, d'un auteur et d'un poète, assassinés par les cartels de la drogue depuis que le Président Calderón a entrepris sa guerre militaire contre les drogues. Huit autres journalistes ont disparu au cours des cinq dernières années, indique le PEN International.

Les défenseurs de la libre expression sont invités à participer de diverses façons, notamment, mais sans s'y limiter, par la création d'autels traditionnels du Jour des Morts et leur utilisation lors de discussions ou de tables rondes publiques, l'organisation de lectures publiques de poésie mexicaine rassemblée par le PEN International pour l'événement, la manifestation devant les ambassades du Mexique avec des autels et de la musique et l'envoi aux médias de communiqués de presse à propos du Jour des Morts.

Consultez le site web de PEN International pour trouver des ressources afin de soutenir les activités du Jour des Morts, dont de la poésie, l'affiche de la Campagne, des instructions sur la création d'un autel et une liste des écrivains tués au Mexique depuis 2006. Les poèmes et autres ressources sont accessibles en espagnol, en français et en anglais. Dans un poème commandé pour le PEN International, le poète de renom Homero Aridjis écrit : « Leur fantôme hante nos villes. Au plus profond du cauchemar, leurs exécuteurs nous attendent avec des dagues noires. »

D'après le PEN International, le nombre des morts et des disparus va en augmentant, huit écrivains ayant été assassinés et deux journalistes étant disparus rien qu'en 2011.

Tandis que les cartels organisés de la drogue sont à l'origine de la majorité des attentats, des agents corrompus de l'État, en particulier des officiels locaux et des policiers, seraient également responsables de la violence contre les journalistes, ou en auraient été les complices, indique le PEN International. À peu près aucun de ces meurtres n'a fait l'objet d'une enquête appropriée, et cette impunité ne fait que motiver davantage les tueurs.

La campagne a pour objectif de faire pression sur le gouvernement mexicain pour qu'il mette fin à l'impunité et à la violence contre les journalistes, pour qu'il résolve les meurtres commis et fasse des crimes contre les journalistes un délit de compétence fédérale, de sorte que les autorités fédérales puissent faire enquête et poursuivre les responsables de ces crimes.

Le 23 novembre, les membres de l'IFEX vont commémorer la première Journée internationale contre l'impunité afin de sensibiliser le public à la façon dont l'impunité sévit dans le domaine de la libre expression, et de présenter l'important travail qu'effectuent les membres de l'IFEX pour la combattre, comme la campagne de la Journée des Morts. Pour en savoir plus, aller à : http://www.daytoendimpunity.org/fr

Dernier Tweet :

Sujeto intenta apuñalar a periodista hondureño mientras transmitía en directo https://t.co/Xur1EwiDn1 @clibre… https://t.co/EPNGZmkYfB