RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

L'État est responsable de la plupart des attaques contre la presse, dit un rapport d'ARTICLE 19

Mexique, 2011 : 172 attaques contre la liberté de la presse, neuf journalistes et deux artisans des médias tués; deux autres disparus et huit médias bombardés. Le plus épouvantable, c'est que les forces de sécurité et autres autorités de l'État étaient à l'origine de 40 pour 100 des attaques, tandis que le crime organisé n'était responsable que de 13 pour 100 seulement des incidents.

Telles sont les conclusions du rapport d'ARTICLE 19, intitulé « Forced Silence: The state, an accomplice in violence against journalists in Mexico » (Silence Forcé : L'État, complice de la violence contre les journalistes au Mexique), lancé cette semaine à Mexico avec l'appui de défenseurs bien connus de la liberté de la presse, comme la journaliste locale Lydia Cacho et Javier Darío Restrepo, de la Colombie.

Prenez connaissance du rapport ci-dessous :


« Silence Forcé » critique la réponse du gouvernement à la violence dirigée contre la presse, qu'il qualifie de « discours sans résultats tangibles ». Il attire particulièrement l'attention sur le bureau du procureur fédéral spécial, qui enquête sur quelques rares crimes contre la libre expression : en six ans d'existence, on ne recense qu'une seule condamnation.

Le rapport expose en détail les attaques contre la presse survenues ces dernières années dans les zones les plus dangereuses du Mexique, montre qui sont les principaux prédateurs, l'absence de volonté politique de l'État, et offre des suggestions d'ensemble d'ARTICLE 19 sur la façon de protéger les journalistes et leurs droits dans l'un des endroits les plus meurtriers du monde pour ceux et celles qui pratiquent le journalisme.

Téléchargez en format PDF le document « Silence Forcé » (en espagnol).

Regardez en outre ici un documentaire de 20 minutes basé sur le rapport (en anglais et en espagnol).

Dernier Tweet :

RSF (@RSF_inter)calls on #Libya's Government of National Accord to stop obstructing and endangering foreign journal… https://t.co/oaKEIhGIfb