RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

CONTESTE LES AFFIRMATIONS AU SUJET DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE

Selon un reportage de Transitions Online (TOL) que cite The International Journalist Network (IJNet), un nouveau film documentaire qui examine la situation des médias en Mongolie au 30 octobre 2001 soulève des questions à savoir si la presse du pays est bien aussi libre que le dit le gouvernement. Intitulé “Yellow Press: Friends or Enemies?” [La presse à scandale : Des amis ou des ennemis?], le film a été rendu public en septembre par le cinéaste mongol Rentsen Batsaikhan.

Se concentrant sur le rôle des tabloïds, qui rapportent librement les affaires de criminalité, les potins sur les célébrités et les affaires de mœurs, le film de Batsaikhan affirme néanmoins que ces publications s’abstiennent de critiquer le Parti révolutionnaire du peuple mongol (MAKN) “par crainte d’être fermés ou menacés de vérifications fiscales”. Une source interrogée dans le film affirme que le MAKN et les tabloïds ont conclu une entente tacite par laquelle “les tabloïds évitent de critiquer les politiques du gouvernement dans la mesure où celui-ci ne leur impose pas de taxes”.

L’étude de 2001 de Freedom House sur la liberté de la presse qualifie cependant la presse mongole de “libre”, et soutient que “la Mongolie possède nombre de journaux privés qui représentent des points de vue divers”. Quant à l’Institut international de la presse (IIP), il constate, dans sa dernière revue de la liberté de la presse, que “la Mongolie présente des médias dont le pluralisme va croissant, qui défendent divers partis politiques et qui représentent des points de vue indépendants”.

Selon IJNet, bien que la Mongolie “se considère comme un pays jouissant d’une presse libre”, comme en faisait foi l’existence en janvier dernier de près de 1000 journaux enregistrés, le directeur d’une publication déclare à Batsaikhan que “même la presse soi-disant libre ne l’est pas vraiment, parce qu’elle appartient à quelqu’un ou à un parti politique”. Depuis la sortie du film de Batsaikhan, la Radio et Télévision nationale de Mongolie, dirigée par l’État, refuse de le diffuser.

Pour lire les rapports de Freedom House et de l’IIP, aller à www.freedomhouse.org/ratings/index.htm et www.freemedia.at/wpfr/world.html. ">http://www.freedomhouse.org/ratings/index.htm">www.freedomhouse.org/ratings/index.htm et www.freemedia.at/wpfr/world.html.

Pour avoir la version complète du reportage de TOL, voir à www.tol.cz/look/TOLnew/article.tpl?IdLanguage=1&IdPublication=4&NrIssue=
22&NrSection=4&NrArticle=2310


Dernier Tweet :

Latin America and the Caribbean are the perfect breeding ground for government officials and business moguls to sti… https://t.co/7hQokndkjF