RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un blogueur, récemment condamné à la prison pour avoir critiqué le roi, en liberté provisoire

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières se félicite de la décision de la cour d'appel d'Agadir d'accorder la liberté provisoire au blogueur Mohamed Erraji, détenu depuis le 8 septembre 2008 à la prison d'Inzegane près d'Agadir, pour avoir publié un article critiquant le roi.

"Cette liberté provisoire est un soulagement. La justice marocaine va devoir maintenant mener à bien un procès que nous souhaitons équitable. Mohamed Erraji n'est pas coupable d'insulte envers le Roi. Nous demandons à la justice de ne pas prononcer de peine de prison à son encontre", a déclaré l'organisation.

L'avocat de Mohamed Erraji avait déposé une demande de liberté provisoire le 9 septembre. Joint par Reporters sans frontières, il a affirmé: "C'est une affaire qui a été mal jugée. La police, le parquet général et les autorités ont incarcéré Mohamed Erraji pour se débarrasser du dossier. Cette libération provisoire résulte de fortes pressions car la décision vient de très haut".

Le 8 septembre, Mohamed Erraji avait été condamné à deux ans de prison et 5 000 dirhams d'amende (environ 430 euros) à la suite d'un procès expéditif. Il avait été reconnu coupable de "manquement au respect dû au roi" en vertu de l'article 41 du code marocain de la presse. Son procès en appel débutera le 16 septembre.

Dernier Tweet :

Pedro Jaimes lleva tres meses detenido arbitrariamente en vergonzoso accionar del régimen venezolano… https://t.co/XhxZwDEXbv