RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

DEUX ANS DE PRISON POUR UN BLOGUEUR QUI A CRITIQUÉ LE ROI

Un blogueur du Maroc qui avait écrit un article critiquant le roi a été condamné à deux ans de prison à l'issue d'un procès étonnamment court, rapportent le Réseau arabe d'information sur les droits de la personne (Arabic Network for Human Rights Information, ANHRI), le Comité des écrivains en prison du PEN International (WiPC) et Reporters sans frontières (RSF).

Le 8 septembre, le tribunal d'Agadir, dans le sud du Maroc, condamnait Mohammed Erraji à deux ans d'emprisonnement et à une amende de 5 000 dirhams (620 $ US) pour avoir « omis d'observer le respect dû au Roi ». Son procès aurait duré 10 minutes. Selon le WiPC, Erraji serait en mauvais état de santé.

Erraji a été arrêté le 4 septembre après la parution, sur le site de nouvelles en ligne Hespress.com, d'un article accusant la monarchie marocaine d'encourager une culture de dépendance. Il faisait valoir que la coutume qu'a le roi d'accorder des faveurs, comme les permis d'exploitation de taxi à quelques heureux élus, encourageait les gens à compter sur les aumônes. Lire la version française de l'article sur le site web de Global Voices Online : http://tinyurl.com/4sqsfs

« Erraji a comparu dans un procès sommaire pour lequel il n'a pas eu le temps de se trouver un avocat et dans lequel il n'a pas pu se défendre lui-même », dit RSF. « La blogosphère marocaine étant connue pour son dynamisme, cela représente un immense pas en arrière pour le royaume. »

Erraji est le premier blogueur marocain à être poursuivi et reconnu coupable d'un article affiché en ligne. Il est le correspondant de Hespress.com à Agadir et écrit régulièrement pour le site. Il anime aussi son propre blogue, qu'il publie sous son nom véritable, « Le monde de Mohammed Erraji », entrepris en mars 2007 et qui traite surtout de questions politiques et sociales.

Un site web et une pétition ont été lancés en signe de solidarité avec le blogueur à : http://www.helperraji.com, de même qu'un groupe sur Facebook : http://www.facebook.com/group.php?gid=30771925854

Dans une autre affaire la semaine dernière, Ahmed Reda Benchemsi, rédacteur d'un journal qui doit lui aussi répondre à des accusations d'irrespect à l'égard du roi, a vu son affaire, qui dure depuis un an, être ajournée indéfiniment.

Benchemsi a déclaré à RSF qu'« il était clair que la cour tentait de fermer le dossier sans avoir à en arriver à un verdict... Je suis censé voir dans cette décision un geste de conciliation. Mais le juge peut me rappeler devant lui n'importe quand. »

Consulter les sites suivants :
- ANHRI : http://www.anhri.net/en/reports/2008/pr0908.shtml
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=28447
- RSF, à propos de Benchemsi : http://tinyurl.com/3wae24
- WiPC (courriel) : Cathy.McCann (@) internationalpen.org.uk
- Site web « Help Erraji » : http://www.helperraji.com
- Blogue de Erraji : http://almassae.maktoobblog.com
(10 septembre 2008)

Dernier Tweet :

Exigimos que se cumplan los compromisos con las familias del equipo periodístico ecuatoriano asesinado en la fronte… https://t.co/cigwrLXWHt