RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le quotidien "Al-Massae" de nouveau condamné à une lourde amende

(RSF/IFEX) - Rachid Nini, directeur de publication du quotidien privé "Al-Massae", a été condamné pour "diffamation", le 1er décembre 2008, à une amende de 600 000 dirhams (environ 54 000 euros), par un tribunal de Casablanca. Cette décision intervient alors que le journal avait annoncé sa probable disparition après une condamnation, le 30 octobre, au paiement de 6 120 000 dirhams (environ 560 000 euros) dans une autre affaire de diffamation.

"Tout individu doit pouvoir se défendre devant la justice en cas de diffamation. Mais les médias doivent également recevoir la garantie d'un jugement impartial et équitable. Or, procès après procès, depuis près de deux ans, la justice marocaine n'a cessé de prouver son manque d'indépendance. Si cette décision n'est pas annulée par la cour d'appel, "Al-Massae", premier quotidien arabophone du royaume, va assurément disparaître. Cela aurait des conséquences désastreuses non seulement sur le pluralisme de l'information, mais également sur la liberté de ton des journalistes du royaume", a déclaré Reporters sans frontières.

La plainte contre "Al-Massae" a été déposée par Me Mohammed Ziane, bâtonnier de Rabat, qui avait défendu le dossier de quatre substituts du procureur ayant gagné leur procès contre Rachid Nini, en octobre 2008. Les quatre plaignants avaient obtenu six millions de dirhams de dommages et intérêts, une somme que le journal est dans l'incapacité de payer. Quelques jours après le verdict, Rachid Nini a annoncé qu'un huissier de justice avait bloqué son compte bancaire personnel, ainsi que celui de la société éditrice du journal.

La plainte de Me Mohammed Ziane est liée à la publication d'un article sur son acquisition, jugée frauduleuse par le journal, d'un lot de terrain dans le nord du pays. "La justice est devenue un outil de censure contre la presse indépendante au Maroc. Quiconque intenterait une action en justice contre notre journal serait aujourd'hui assuré de gagner le procès", a déclaré Rachid Nini à Reporters sans frontières.

Mise à jour du cas "Al-Massae": http://www.ifex.org/fr/content/view/full/98050

Dernier Tweet :

Today marks 5 years in prison for Egyptian photojournalist and 2018 World Press Freedom Prize laureate @ShawkanZeidhttps://t.co/QJ4eQJmlWP