RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Disponible également en: English   Español   عربي  

Projecteur: Namibie

Une journaliste sud-africaine passe une nuit en garde à vue, RSF demande l'abandon des poursuites contre elle

(RSF/IFEX) - Dans une lettre adressée, le 5 décembre 2008, au ministre de l'Information et de la Communication namibien, Joel Kaapanda, Reporters sans frontières a demandé "l'abandon des poursuites contre Bonita Nuttall", ainsi que "l'allègement de la législation, trop contraignante s'agissant du travail des journalistes étrangers en Namibie". La journaliste sud-africaine Bonita Nuttall avait été arrêtée, le 28 novembre, puis libérée sous caution après une nuit de détention, pour être entrée en Namibie avec un visa de tourisme alors qu'elle effectuait un reportage pour sa chaîne de télévision.

Faits saillants de notre réseau :
Namibie

Namibie

DE MUGABE S?ÉTEND, LES JOURNALISTES CRAIGNENT LA PERTE DES LIBERTÉS DES MÉDIAS

Il semble que les pratiques du président Robert Mugabe au Zimbabwe déteignent sur son homologue en Namibie. Tandis que Mugabe accroît son emprise sur les médias pour museler les critiques exprimées publiquement vis-à -vis de ses politiques, le président de la Namibie, Sam Nujoma, adopte de plus en plus de mesures pour tenir la bride à la dissidence dans un pays dont la presse est libre en majeure partie. Et cela rend soucieux de très nombreux journalistes en Namibie.

Dernier Tweet :

Regional journalists call for job safety for #PapuaNewGuinea media - IFEX https://t.co/qRdDxh5bSZ @globalfreemedia @INSInews @ifjasiapacific