RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

LES VIOLATIONS DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE ENTACHENT LES ÉLECTIONS, DIT UNE MISSION INTERNATIONALE

Tandis que le Népal s'apprêtait le 10 avril à tenir l'élection, attendue depuis longtemps, d'une assemblée constituante, les violations de la liberté de la presse se sont multipliées sans discontinuer à travers le pays, indiquent une mission internationale ainsi que les membres locaux de l'IFEX, la Fédération des journalistes népalais (FNJ) et le Centre d'études sur les droits de la personne et la démocratie (Center for Human Rights and Democratic Studies, CEHURDES).

En dépit de la promesse du gouvernement, faite plus tôt cette année, de « prendre au sérieux » la sûreté des travailleurs des médias, la FNJ a recensé 61 cas de violation des doits des médias pendant la campagne, qui a débuté le 1er janvier, dont 20 cas alarmants d'agression physique.

La Mission internationale pour la liberté d'expression et la liberté de la presse au Népal, instituée grâce à la collaboration d'organisations internationales de défense et de développement des médias, qui comprend des membres de l'IFEX comme la Fédération internationale des journalistes (FIJ), l'Institut international de la presse (IIP) et Reporters sans frontières (RSF), se trouvait au Népal pour aider des groupes locaux à suivre de près les violations des droits de médias pendant les élections, « période de transition cruciale ». L'assemblée élue doit décider du sort de la monarchie et rédiger une nouvelle constitution pour le pays.

Près de 100 observateurs ont été dispersés dans les régions, pour contribuer aux négociations dans les conflits concernant les droits des médias, la sécurité et les difficultés de transport et d'accès à l'information.

Dans certains districts, comme Kaski et Rautahat, des responsables de district ont refusé à certains journalistes des permis de déplacement pour couvrir les élections, dit la mission. Des grèves générales localisées, en particulier dans les zones méridionales de Madhesh, ont limité les déplacements et menacé la sécurité des journalistes et des citoyens.

Des journalistes ont été menacés et agressés, et se sont vu refuser par les autorités gouvernementales locales l'accès à l'information. Des responsables de la sécurité ont refusé de rendre publics des renseignements ou de répondre aux questions des journalistes à propos de six maoïstes tués le 8 avril dans le bazar de Lamahi, sur une route principale du district de Dang, près de la frontière indienne. Lorsque la nouvelle de l'affrontement a finalement été diffusée sur les ondes d'une radio FM locale, un correspondant du district a reçu des menaces de mort.

La campagne électorale a été entachée par la violence et l'intimidation qu'ont exercées tous les partis politiques, dit Human Rights Watch. Leur comportement « pourrait menacer la transition du Népal vers la démocratie et la paix après l'élection », dit la mission.

Bien que la mission se fût centrée sur la liberté des médias, et plus particulièrement sur la sécurité des médias pendant les élections, les partenaires de la mission ont également constaté le potentiel limité des médias pour des raisons structurelles à long terme. Celles-ci vont de l'autocensure en raison de menaces constantes et de l'intimidation, jusqu'à l'absence de réformes juridiques garantissant la libre expression et des médias de service public.

La mission est maintenant partie du Népal, mais son travail n'est pas terminé. « Nous insistons sur la nécessité d'une vigilance constante en ce qui concerne les questions de liberté des médias pendant le décompte des voix, la formation du nouveau gouvernement et aussi pendant le processus de rédaction de la constitution par l'assemblée constituante nouvellement élue », dit la mission.

Un rapport complet de la mission sur le projet de surveillance des médias sortira à la fin du processus électoral.

Consulter les sites suivants :
- Déclaration de la Mission internationale : http://tinyurl.com/6oefy4
- FNJ : http://www.fnjnepal.org/
- CEHURDES : http://www.cehurdes.org.np/
- Human Rights Watch : http://tinyurl.com/6avg3u
- Page de l'IFEX sur le Népal : http://tinyurl.com/3ykcoq
(15 avril 2008)

Dernier Tweet :

#Colombia: Diecinueve años del crimen de Estado contra Jaime Garzón https://t.co/xPYRDf9QwI @FLIP_org @Impunidad_FLIP @carobotero