RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

DES MEMBRES DE L'IFEX S'EFFORCENT D'OBTENIR L'ENCHÂSSEMENT DE LA LIBRE EXPRESSION DANS LA CONSTITUTION

Les membres de l'IFEX au Népal mènent campagne pour assurer l'enchâssement de la liberté de la presse et de la liberté d'expression dans la Constitution.

Sept mois se sont écoulés depuis l'élection de l'Assemblée constituante - jour historique où le Népal a élu une assemblée chargée de décider du sort de la monarchie et de rédiger une nouvelle constitution pour le pays - et on ne prend pas au sérieux le processus de rédaction de la constitution, dit la Fédération des journalistes népalais (FNJ).

Selon la FNJ, les représentants des 25 partis à l'Assemblée n'ont pu réaliser un accord général minimal en raison d'« échauffourées mineures et de divergences d'opinion ».

Le 5 novembre, jour un de la campagne qui doit durer un mois, la FNJ a soumis un mémoire à l'Assemblée constituante, la pressant de commencer à rédiger la constitution, et aussi d'enchâsser la liberté de la presse et la liberté d'expression sous la forme d'un article inchangeable. Le mémoire a depuis été remis au premier ministre et à d'autres hauts dignitaires de divers partis.

« Les partis politiques, les organisations professionnelles et tous les secteurs de la société jouent de manière égale un rôle crucial dans la campagne pour la rédaction de la constitution; alors certainement, les journalistes népalais vont aussi avoir un rôle essentiel à jouer », dit la FNJ dans son mémoire.

Le Centre d'études sur les droits de la personne et la démocratie (Center for Human Rights and Democratic Studies, CEHURDES), avec l'appui du programme des campagnes de l'IFEX et de fonds provenant de la Fondation finlandaise pour les médias, la communication et le développement (Finnish Media Development Foundation, VIKES), travaille également très fort à promouvoir la participation des gens au processus constitutionnel. Depuis juin, le CEHURDES diffuse à la radio une émission intitulée « Swatantra Abhibyakti » (Libre Expression) sur cinq stations de radio FM dans cinq régions différentes. La radio est considérée comme l'une des meilleures méthodes pour sensibiliser les gens dans un pays essentiellement rural - ce qui, dit le CEHURDES, contribue à joindre un vaste auditoire et à « faire le pont entre les vues des experts et des politiciens et celles de la population ».

La campagne se déroule sur fond d'attentats de plus en plus nombreux contre les médias et leurs employés, dit la FNJ. Dans un des attentats les plus récents, le bureau du magazine « Himal Khabar Patrika » a été incendié à Katmandou.

Consulter les sites suivants :
- FNJ : http://www.fnjnepal.org/view_detail.php?id=78&
- Page de l'IFEX sur le Népal : http://tinyurl.com/6xkk58
(19 novembre 2008)

Dernier Tweet :

Uzbekistan must release journalist Bobomurod Abdullaev and investigate torture allegations https://t.co/VaHNa4c0cb… https://t.co/ddWSNmU1mz