RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

AGISSEZ ! PÉTITION POUR FAIRE LIBÉRER MOUSSA KAKA DU NIGER

Des artistes africains, exécutants, journalistes, juristes et universitaires - dont Achille Mbembe, Pius Njawé, Youssou N'Dour, Tiken Jah Fakoly, Claudy Siar, Mokobe et Angélique Kidjo - figuraient parmi les premières personnes à signer une pétition de Reporters sans frontières (RSF) pour obtenir la remise en liberté de son correspondant au Niger, Moussa Kaka.

Administrateur de Radio Saraouniya et correspondant au Niger de Radio France Internationale (RFI) et de RSF, Kaka a été arrêté le 20 septembre 2007 et inculpé de « complicité de complot contre l'autorité de l'État » à cause de ses contacts fréquents avec les rebelles touaregs du Mouvement des Nigérens pour la Justice (MNJ), actifs dans le nord, et des reportages qu'il a écrits sur eux.

Selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), le gouvernement cible RFI depuis quelques mois à cause de sa couverture de la rébellion, dans le nord du pays, des Touaregs nomades, et qui a fait des morts, selon ce qu'indiquent des journalistes et des reportages locaux.

Dans une autre affaire, Ibrahima Manzo Diallo, directeur du journal « Air Info » dans la ville septentrionale d'Agadez, a été arrêté à l'aéroport de Niamey, rapporte l'Agence France-Presse (AFP). Dans son édition du 26 septembre - la première après une suspension de trois mois imposée en juillet en raison de sa couverture critique à l'égard du rôle du gouvernement dans le conflit - « Air Info » avait publié une liste des personnes arrêtées parce qu'elles étaient soupçonnées d'avoir des liens avec les rebelles, rapporte l'AFP. Les autorités ont décrété en août un état d'alerte de trois mois autour d'Agadez.

Le quotidien français « Libération » rapporte que le cinéaste français François Bergeron a été expulsé le 12 octobre, après un mois de détention, parce qu'il tournait des scènes à Agadez.

Par ailleurs, ARTICLE 19 a publié un nouveau dossier et un plan d'action sur la libre expression au Niger. Ce dossier (en français), « Pas de démocratie sans la liberté d'expression et de presse », révèle une incessante négation de la liberté d'expression. La détention de Kaka, dit-il, fait la preuve de ces abus.
Selon RSF, la pétition adressée au Président Mamadou Tandja restera ouverte jusqu'à ce que Moussa Kaka soit libéré. Pour signer, envoyer un courriel à [email protected]
Consulter les sites suivants :
- Article de RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=23978
- Journaliste en Danger : http://www.jed-afrique.org/full_view.php?id_alerte=710
- Dossier et plan d'action d'ARTICLE 19 : http://tinyurl.com/2qq44j
- Plan d'action en anglais : http://www.article19.org/pdfs/publications/niger-action-plan.pdf
- FIJ, à propos de Diallo : http://www.ifjafrique.org/anglais/index.php?page=lire&id=397
- CPJ : http://www.cpj.org/news/2007/africa/niger11oct07na.html
(16 octobre 2007)

Dernier Tweet :

Refugee and journalist: Who are the 'infogees' in Oceania? "Creating a new category of refugee - what we are callin… https://t.co/oA1z3ldI3Q