RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le directeur de publication d'un journal privé contraint de s'exiler, craignant pour sa sécurité après avoir critiqué le president

(MFWA/IFEX) - Le 26 août 2008, M. Abdoulaye Tiémogo, directeur de publication du journal "Le Canard déchaîné", une publication indépendante basée à Niamey, aurait été contraint de s'exiler parce qu'il craignait pour sa vie.

Le correspondant de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté qu'avant de prendre la fuite, le journaliste a prétendu que des éléments de la Police judiciaire ont entrepris des recherches à Niamey pour le retrouver. Tiémogo a également prétendu qu'un groupe inconnu l'avait menacé de mort.

Tiémogo a été très critique à l'égard du président Mamadou Tandja dans un débat actuellement en cours dans le pays au sujet de la modification de la Constitution nigérienne pour permettre au Président Tandja de briguer un troisième mandat.

Dans sa livraison du 25 août, "Le Canard déchaîné" a donné une nouvelle dimension au débat en affirmant dans un article que le président Tandja nourrit l'intention de passer le pouvoir à son fils, Ousmane Tandja, actuellement attaché commercial au consulat du Niger en Chine.

Dans la même livraison, le journaliste a accusé le Ministre d'Etat chargé de la sécurité publique d?être responsable "d'agissements sournois dans beaucoup de dossiers".

Au cours d'un débat télévisé organisé le 23 août, Tiémogo a ouvertement appelé les Nigériens à contrecarrer toute tentative de la part du gouvernement de modifier la Constitution afin de permettre au Président Tandja de se présenter pour un nouveau mandat.

Dernier Tweet :

"These men should face justice in a public courtroom because they are criminals, not soldiers." https://t.co/lyhH8Rr3Qh