RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un directeur de publication interpellé puis relâché

(MFWA/IFEX) - Le 20 septembre, 2010, Moussa Aksar, directeur de publication du journal "L'Evénement", une publication privée, a été interpellé et détenu jusqu'au lendemain par des éléments des Renseignements Généraux (RG), le service des renseignements du Niger, pour avoir prétendument critiqué les agents de sécurité du pays.

Aksar aurait été embarqué chez lui à environ 20H30 TU et interrogé pour environ 12 heures. Il a été relâché le 21 septembre sans être traduit devant la justice.

Le correspondant de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) au Niger a rapporté que l'arrestation du directeur de publication a fait suite à certains commentaires qu'il a faits sur les antennes de France 24, une chaîne de télévision française, lors d'un programme diffusé en direct le 15 septembre.

Le correspondant a affirmé qu'Aksar avait rejeté la responsabilité des défaillances du système sécuritaire survenues au nord du pays sur les agents de sécurité. Il a prétendu que ces défaillances ont permis à un groupe de militants qui aurait des liens avec le mouvement Al-Qaïda d'enlever sept étrangers - cinq ressortissants français, un Togolais et un Malgache.

Des groupes de média du pays ont dénoncé l'arrestation d'Aksar et demandé aux autorités de faire de sorte que les médias opèrent librement dans le pays sans distinction de personnes.

"Nous condamnons vivement cette interpellation, car nous estimons qu'elle est d'un autre âge. En plus, c'est une entrave à la liberté d'expression et d'opinion", a déclaré Boubacar Diallo, Président de la Maison de Presse du Niger.

Dernier Tweet :

[email protected] still in #Egypt prison three months after completing five-year term https://t.co/1nTqduamcL #FreeShawkan