RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste détenu depuis 12 jours après avoir enquêté sur une affaire de meurtre

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières demande la libération de Tunde Raheem, correspondant du quotidien privé "The Sun" dans l'Etat de Ondo (Sud-Ouest), arrêté par la police le 6 février 2008 alors qu'il enquêtait sur une affaire de meurtre.

"Il semble que Tunde Raheem soit tombé dans un piège, alors qu'il cherchait à vérifier des informations qu'il avait reçues. Nous demandons aux autorités de l'Etat d'Ekiti de relâcher immédiatement notre confrère, qui n'a fait que son travail, et de mener une enquête pour faire la lumière sur cette sombre histoire", a déclaré l'organisation.

Tunde Raheem a été placé en garde à vue le 6 février 2008, alors qu'il enquêtait sur l'implication présumée de Kehinde Agbele, professeur à l'université publique d'Ado-Ekiti, dans une affaire de meurtre. Le journaliste avait reçu, à son bureau, des informations mettant en cause l'enseignant et était entré en contact avec lui pour lui permettre de donner sa version des faits. Au cours d'une rencontre entre les deux hommes, Tunde Raheem, ayant réalisé que Kehinde Agbele était victime d'une machination, lui a conseillé de porter plainte. Mais le professeur l'a accusé de vouloir le piéger et le correspondant du "Sun" a alors été arrêté par la police.

Le journaliste, qui serait détenu sur ordre du commissaire de police de l'Etat d'Ekiti, a expliqué qu'il n'avait fait que son travail en enquêtant sur les informations qu'il avait reçues, mais il n'a toujours pas été relâché. Les efforts de ses collèges pour obtenir sa libération sous caution sont restés vains.

Dernier Tweet :

Eaten Fish cartoonist: "I didn't have any idea that drawings were going to give me freedom one day."… https://t.co/37uAQQyBr2