RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les législateurs retardent l'adoption du projet de loi sur la Liberté d'Accès à l'Information pour la énième fois

(FIJ/IFEX) - Ci-dessous, un communiqué de presse de la FIJ daté du 8 mai 2008:

La FIJ appelle les législateurs nigérians à arrêter de retarder l'adoption du projet de loi sur la Liberté d'Accès à l'Information

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a appelé aujourd'hui les membres de la Chambre des Représentants à arrêter de retarder l'adoption du projet de loi sur la Liberté d'Accès à l'Information (LAI) après que son examen a été reporté pour la cinquième fois la semaine dernière.

"Nous sommes très déçus par ce nouveau rejet sans raison valable du projet de loi sur la LAI par la Chambre des Représentants", a dit Gabriel Baglo, le Directeur du Bureau Afrique de la FIJ. "Nous condamnons ce recul, qui révèle que certains membres de la Chambre ont peur d'un projet de loi qui pourrait amener à exposer la corruption et d'autres pratiques illicites ou contraires à l'éthique."

Lors de sa session plénière du 28 avril la Chambre des Représentants a voté contre l'examen du projet de loi en commission. C'est la cinquième fois que le projet de loi a été inscrit pour examen.

Selon le Syndicat des Journalistes du Nigeria (NUJ), le projet de loi a été remis à un autre jour parce que les membres ont dit qu'ils "n'étaient pas disposés à en discuter ce jour-là."

"Continuer à retarder l'adoption de ce projet de loi c'est trahir le mandat et la confiance des populations de ce pays que les honorables députés représentent," a dit Shu'aibu Usman Leman, Secrétaire National du NUJ.

Si ce projet devient une loi, elle permettra aux citoyens nigérians, aux chercheurs et aux médias d'avoir accès à des informations sur les affaires publiques, les démembrements du gouvernement ou des entités privées exécutant des fonctions publiques. Le projet de loi est en suspens au Parlement depuis 1999.

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 120 pays dans le monde.

Dernier Tweet :

Uzbekistan must release journalist Bobomurod Abdullaev and investigate torture allegations https://t.co/VaHNa4c0cb… https://t.co/ddWSNmU1mz