RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Toujours pas de nouvelles du sort d'un militaire arrêté pour le tournage d'une vidéo clandestine il y a plus de deux ans

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières demande aux autorités nord-coréennes de fournir des informations sur le sort de Kim Sung Chul, un militaire détenu depuis octobre 2006 après avoir été identifié comme l'auteur d'une vidéo diffusée par la chaîne japonaise Asahi TV.

"Nous demandons au gouvernement de Pyongyang de fournir des informations sur la situation actuelle de Kim Sung Chul qui n'a fait que prendre des images d'un événement public. Nous redoutons qu'il ne soit toujours détenu dans un camp de concentration pour les prisonniers politiques, dans des conditions très difficiles", a affirmé l'organisation.

En octobre 2006, le colonel Kim Sung Chul a été arrêté par la sécurité d'Etat nord-coréenne. Les agents avaient réussi à l'identifier comme l'auteur d'une vidéo d'une exécution publique prise clandestinement en Corée du Nord. Il avait fait sortir les images qui avaient été ensuite diffusées par la chaîne de télévision japonaise Asahi TV.

Après plus de six mois de traque, Kim Sung Chul avait été arrêté et placé en camp de concentration. Ce n'est qu'en avril 2007 que son arrestation a pu être confirmée.

Un journaliste de la télévision nord-coréenne, Song Keum Chul, serait également détenu dans un camp depuis 1996 pour avoir mis en cause la version officielle du parti dirigé par Kim Jong-il sur certains événements historiques.

Selon plusieurs organisations de défense des droits de l'homme, au moins 200 000 personnes sont parquées dans des camps de concentration et de rééducation en Corée du Nord.

Pour des informations complémentaires sur le cas Song Keum Chul, cliquer ici: http://www.ifex.org/fr/content/view/full/62168

Dernier Tweet :

#CostaRica: El derecho humano de informar y ser informado es fundamental https://t.co/vMWtzGtf73 @IPLEXcr