RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le caméraman américain Mitch Koss libéré; RSF et la International Women's Media Foundation lancent une pétition demandant la libération des journalistes américaines Laura Ling et Euna Lee

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières et la International Women's Media Foundation ( http://www.iwmf.org ) lancent ensemble une pétition pour la libération immédiate et inconditionnelle des deux reporters Laura Ling et Euna Lee, détenues depuis maintenant une semaine en Corée du Nord.

"Laura Ling et Euna Lee ont été arrêtées à la frontière entre la Chine et la Corée du Nord alors qu'elles réalisaient un reportage sur le sort des réfugiés nord-coréens, notamment le trafic de femmes. Les autorités de Pyongyang n'ont aucune raison de les détenir et de les accuser d'activités illégales. Elles doivent être libérées au plus vite", ont affirmé les deux organisations.

Elles sont actuellement détenues à Pyongyang par les autorités qui les accusent d'être entrées illégalement en Corée du Nord, et d'espionnage. Les autorités nord-coréennes auraient affirmé qu'elles étaient bien traitées, sans que cela puisse être vérifié par des sources indépendantes.

Selon les informations réunies par Reporters sans frontières en Corée du Sud et à la frontière chinoise, les deux journalistes, leur caméraman, Mitch Koss, et leur guide chinois, réalisaient un reportage pour la chaîne Current TV. Il est impossible d'affirmer qu'elles avaient traversé la frontière en direction de la Corée du Nord.

Lors d'une rencontre avec une délégation de Reporters sans frontières, l'ancien président sud-coréen Kim Dae Jung a déclaré le 26 mars 2009 qu'il était convaincu que "les deux journalistes américaines seraient libérées bientôt par les autorités de Corée du Nord".

Mitch Koss, le caméraman de Current TV, a pu quitter la Chine après avoir été détenu par les autorités chinoises pendant quelques jours. Il se trouvait avec Euna Lee et Laura Ling, au moment de leur arrestation, le 17 mars, mais avait pu échapper aux gardes-frontière nord-coréens. Leur guide, un Chinois d'ethnie coréenne, serait toujours détenu par la police chinoise.

Les deux femmes auraient été transférées le 18 mars à Pyongyang.

Signer la pétition http://www.rsf.org/article.php3?id_article=30687

Mise à jour des cas Ling et Lee: http://www.ifex.org/en/content/view/full/101736

ADDITIONAL INFORMATION
De quoi discutent les autres membres de l'IFEX


Dernier Tweet :

#Argentina: Intendente Claudio Filippa pide a hombres solteros que "abusen" de una periodista - @FOPEAhttps://t.co/SJDHFyiJlZ