RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

RSF relève la croissance clandestine des réseaux de nouvelles et des tactiques de partage des informations

Des radios illégales à ondes courtes et des informations interdites sur DVD et sur clés USB, telles sont les armes des citoyens de la Corée du Nord dans leur lutte pour l’information
Des radios illégales à ondes courtes et des informations interdites sur DVD et sur clés USB, telles sont les armes des citoyens de la Corée du Nord dans leur lutte pour l’information

Joongang Ilbo

La porosité grandissante de la frontière de l'information qui entoure la Corée du Nord a permis à Reporters sans frontières (RSF) de rassembler un dossier exhaustif sur la situation des médias dans la dictature la plus répressive du monde.

En juillet 2011, un membre du personnel de RSF s'est rendu à Séoul, en Corée du Sud, où il a rencontré des reporters sud-coréens qui diffusent des émissions vers la Corée du Nord, des défenseurs des droits de la personne, des responsables du Ministère de l'Unification et des réfugiés et des journalistes de la Corée du Nord, des gens qui comptent en grand nombre sur de courageux journalistes citoyens présents sur le terrain et qui transmettent des informations.

En dépit des espions qui surveillent les activités des journalistes près de la frontière, les journalistes citoyens en Corée du Nord sont en contact téléphonique avec ceux qui couvrent la nouvelle sur la Corée du Nord à partir de la Chine, du Japon et de Corée du Sud, dit RSF. Ils prennent des risques considérables, ils courent le risque d'être exécutés, de lourdes peines d'emprisonnement ou de « rééducation ». D'une importance capitale sont les stations soutenues par RSF à Séoul - Free North Korea Radio Libre Corée du Nord, Radio Libre Chosun et Open Radio pour la Corée du Nord.

De plus, des postes de radio illégaux à ondes courtes sont utilisés par ceux qui peuvent se les payer pour accéder aux nouvelles des médias étrangers. Les films, les émissions de télévision et le matériel des ONG entrés en contrebande sont partagés au moyen de clés USB et de DVD.

« Dans le passé, les Nord-Coréens étaient heureux rien que de recevoir des informations, mais maintenant ils éprouvent un véritable besoin pour ces informations », dit Kim Heung-kwang, du groupe Solidarité des Intellectuels de Corée du Nord (North Korean Intellectuals Solidarity, NKIS), qui fait parvenir en Corée du Nord des clés USB contenant des informations sur les droits de la personne et la démocratie.

Entre-temps, les médias du gouvernement continuent à répandre la même propagande, qui proclame la supériorité du gouvernement nord-coréen et la qualité de la vie. Les tactiques pour bloquer les transmissions des médias étrangers deviennent plus sophistiquées, dit le rapport de RSF.

Dernier Tweet :

Philippines: @nujp has launched a signature campaign calling on law enforcement units to immediately end the contin… https://t.co/Oe9js6QVpt