RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Des livres sont interdits; des écrivains et des journalistes sont portés sur une liste noire

Le gouvernement d'Oman a confisqué ce mois-ci plusieurs livres interdits lors d'une foire du livre et continue d'alimenter une liste noire d'écrivains et de journalistes à qui est refusée toute couverture par les médias, selon ce que rapporte le Réseau arabe d'information sur les droits de la personne (Arab Network for Human Rights Information, ANHRI).

L'ANHRI a obtenu une liste d'ouvrages - qui inclut de la poésie, des romans et des livres sur le christianisme et l'islam - qui ont été saisis à la Foire Internationale du Livre de Mascate. L'ANHRI appelle le gouvernement omanais à lever cet interdit.

Le gouvernement a en outre tenté de faire taire certains écrivains et journalistes en leur niant l'accès aux médias. Cette liste noire inclut des journalistes, des activistes des droits de la personne et des poètes.

Dernier Tweet :

#Honduras: expresión social en la red bajo la mira https://t.co/j18rtFTyGu @derechosdigital @clibre @MP_Honduras… https://t.co/oeaMvfiC25