RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Faits saillants récents

Chaque année, grâce à la collaboration et à l'innovation, les membres de l'IFEX et le Secrétariat trouvent des moyens créatifs de sensibiliser aux problèmes de la libre expression, de renforcer la force de notre réseau et d'apporter des changements réels. L'année dernière a connu de nombreux événements et étapes pour le réseau IFEX - nous en avons choisi quelques-uns que nous mentionnons ci-dessous. Pour en savoir plus, vous pouvez rechercher ce site ou nous contacter directement à info (@) ifex.org.


Les personnages forts, influents et les acteurs du changement

  • Nous voulons que davantage de personnes connaissent les vies, le travail et les sacrifices des individus incroyables à travers le monde qui travaillent à défendre et à promouvoir la liberté d'expression. Nos séries de profils et notre base de données consultables sont accessibles en direct depuis 2016. Regardez-la!

Outils du changement

  • La société civile est de plus en plus attaquée et le réseau IFEX de plus de 100 organisations membres dans plus de 70 pays ne fait pas exception. La résilience est plus importante que jamais. En 2016, IFEX a officiellement lancé sa Trousse d'outils organisationnelles - un ensemble de guides développés pour soutenir le renforcement institutionnel. La trousse à outils comprend la carte de force organisationnelle, un outil pour identifier les points forts et explorer les domaines de croissance et de développement, ainsi que d'autres ressources importantes.

Genre et liberté d'expression

  • Les femmes et les personnes LGBTQI + sont souvent ciblées de manière distincte et disproportionnée pour leur expression. En 2016, IFEX a réuni un grand comité d’experts sur le genre et depuis lors, nous avons maintenu les questions de genre sous les projecteurs, publiant sur la législation homophobe en Russie et au Kenya, profilant les initiatives des membres de l'IFEX visant à améliorer la vie des femmes travaillant dans les médias et en interaction dans les espaces numériques, à lancer sur les réseaux sociaux une série de réflexions sur le genre et les droits humains, et à travailler sur la nécessité d'intégrer l'égalité de genres dans l'ensemble de notre programmation.

Un long chemin vers la justice

  • 2016 - 16 ans après le crime - a vu deux condamnations dans le cas de l'enlèvement et de l'agression violente contre le journaliste Jineth Bedoya Lima, un cas emblématique d'impunité en Colombie. Avec le soutien de l'IFEX, la Fondation pour la liberté de la presse (FLIP) a présenté son cas lors des audiences à la Commission interaméricaine des droits humains et à l’examen de la Colombie au Comité des droits de l'homme des Nations Unies.

    Après une enquête bâclée sur le meurtre en 2014 du journaliste pakistanais Shan Dahar, IFEX et la Fondation pakistanaise de presse (PPF) ont plaidé avec succès ensemble avec la famille de Shan Dahar pour que l'affaire soit réexaminée en tant que meurtre intentionnel, sur la base de preuves qui réfutent la thèse d'une mort accidentelle et privilégient une éventuelle dissimulation par les autorités locales.

Campagnes pour la liberté

  • Les membres de l'IFEX et leurs partenaires travaillent sans relâche à faire libérer les défenseurs de la libre expression qui ont été injustement emprisonnés. Voici quelques exemples récents de campagnes qui ont eu un impact:

    La journaliste azerbaïdjanaise Khadija Ismayilova - qui a été condamnée à 7,5 ans de prison pour des accusations à caractère politique - a été libérée en 2016 après près de 18 mois, à la suite d'un effort mondial concerté qui comprenait le plaidoyer des membres de l'IFEX, des collègues journalistes et des organismes régionaux.

    Une campagne bien réussie du Réseau international des droits des caricaturistes (Cartoonists Rights Network International - CRNI) et d’IFEX a récolté plus de 100 signatures de membres de l'IFEX et de caricaturistes remarquables pour le compte de la caricaturiste iranienne Atena Farghadani. Elle a été libérée de prison le 3 mai 2016, date de la Journée mondiale de la liberté de la presse.

    L'IFEX a rejoint CIJ-Malaisie et d'autres membres de l'Asie du Sud-est en s'opposant aux amendements à la Loi sur les communications et les multimédias. Les amendements menaçaient d'augmenter les pénalités d'un système fréquemment utilisé pour punir les offenses à la royauté et aux dirigeants politiques et d’augmenter également le pouvoir de la Commission malaisienne des communications et de la surveillance de supprimer le contenu sans explication. Avec des critiques substantielles de dernières minutes à travers le réseau, les pressions populaires ont forcé le renvoi du vote sur les amendements, en attendant plus de discussions et de commentaires.

Dernier Tweet :

Si estas en #Ecuador no te pierdas este foro sobre la independencia de la justicia en #América #Latina:… https://t.co/32M7QxUMt9