RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un photojournaliste free-lance tué lors d'un attentat-suicide contre le ministre de l'Intérieur

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières est profondément attristée par la mort de Mehboob Khan, jeune photojournaliste free-lance, lors d'un attentat-suicide contre le ministre de l'Intérieur Aftab Khan Sherpao. Quatre autres journalistes ont été blessés.

"Les attentats-suicides contre des civils nous inspirent du dégoût. Ils visent à tuer et blesser sans discrimination. Les méthodes des kamikazes posent de très sérieux problèmes de sécurité pour les journalistes, notamment les photographes et les cameramen, qui doivent suivre les personnalités politiques de près. Les commanditaires de ces attentats sont des criminels de guerre qui devront être jugés", a affirmé Reporters sans frontières.

En Afghanistan et en Irak, de nombreux professionnels de l'information ont été tués lors d'attentats-suicides.

Le 28 avril 2007, un kamikaze islamiste a tenté de tuer le ministre pakistanais de l'Intérieur lors d'un meeting dans le district de Charsadda (nord-ouest du pays). L'explosion a tué vingt-huit personnes dont Mehboob Khan, âgé de 22 ans. Il est mort sur le coup. Il couvrait les événements dans ce district proche de Peshawar, et les correspondants de la presse nationale et les publications locales utilisaient régulièrement ses photographies.

Arif Yousafzai, cameraman de la chaîne ATV, Siddiqullah, du quotidien en ourdou "Subah", Ayaz Muhammad de l'agence Associated Press of Pakistan, et Arshad Ali, photographe du Press Information Department, ont également été blessés. Siddiqullah a été hospitalisé pour un éclat dans la jambe.

Arif Yousafzai a affirmé à Reporters sans frontières qu'il serait mort si des corps de victimes n'étaient pas tombés sur lui.

Dernier Tweet :

La abogada y activista experta en tecnología Ory Okolloh Mwangi ha combinado sus habilidades y su pasión para aumen… https://t.co/jo4S58nuhf