RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Blanchi par la haute cour du Baloutchistan, le responsable de la chaîne Baloch Voice Munir Mengal est de nouveau arrêté par la police

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières est indignée par l'acharnement des autorités à l'encontre de Munir Mengal, l'un des responsables de la chaîne Baloch Voice. Le 12 septembre 2007, la Haute Cour du Baloutchistan a déclaré qu'il n'était coupable d'aucun crime et ordonné sa mise en liberté immédiate. Mais, le 14 septembre, l'inspecteur général de la police du Baloutchistan a déclaré à des journalistes de Quetta que Munir Mengal avait été arrêté par le Bureau d'investigation des crimes.

"Il est scandaleux que Munir Mengal, dix-sept mois après avoir été kidnappé par les services secrets militaires à Karachi, ne soit toujours pas libéré. Les autorités doivent respecter le jugement de la Haute Cour. Sa nouvelle arrestation est de fait illégale et une insulte à l'Etat de droit", a déclaré l'organisation.

Les avocats de Munir Mengal ont décidé de lancer une nouvelle procédure auprès de la Haute Cour du Baloutchistan contre la police de la province et les forces de sécurité.

Par ailleurs, les autorités de la province du Sind, sommées de s'expliquer sur la disparition du journaliste, ont déclaré, le 19 septembre, qu'il n'était plus détenu par leurs services.

Dernier Tweet :

Call for applications for IWMF reporting trips to Rwanda and the DRC in May 2018. https://t.co/FqhSNhcnLE…… https://t.co/1imHfT9vN3