RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

LA VEUVE D'UN JOURNALISTE EST ASSASSINÉE; MOUCHARRAF POURSUIT SA RÉPRESSION CONTRE LES MÉDIAS

L'épouse d'un journaliste tué l'an dernier, qui était elle-même devenue militante de la sécurité des journalistes, a été assassinée dans un attentat à la bombe ciblé la semaine dernière au Pakistan, indiquent la Fédération internationale des journalistes (FIJ) et Reporters sans frontières (RSF).

Mahrun Nisa a été tuée le 17 novembre lorsqu'une bombe a explosé à l'extérieur de la fenêtre de la chambre où elle dormait à Mir Ali, un bastion de militants situé dans la région frontalière du Waziristan du Nord. Ses cinq enfants, qui dormaient dans une chambre adjacente, n'ont pas été blessés.

Le mari de Nisa, Hayatullah Khan, est disparu en décembre 2005, quelques jours à peine après avoir photographié des éclats de shrapnel provenant d'un missile américain découvert sur les lieux où un dirigeant d'al-Qaïda, Hamza Rabia, a été tué. Sa photo, qui a connu une grande diffusion, contredisait l'affirmation du gouvernement pakistanais selon laquelle Rabia était mort dans une explosion accidentelle. Le cadavre de Khan a été trouvé sept mois plus tard, criblé de balles. Il avait reçu en 2006 le Prix international de la liberté de la presse, décerné par les Journalistes canadiens pour la liberté d'expression (CJFE).

Depuis qu'elle avait perdu son mari et un fils, victimes d'attentats pervers, Nisa s'était muée en championne de la sécurité des journalistes et de la liberté des médias au Pakistan.

La sécurité des journalistes se détériore rapidement au Pakistan à la suite des derniers événements. Même s'il a rencontré le sous-secrétaire d'État américain, John Negroponte, le président Pervez Moucharraf poursuit son assaut contre les médias et a refusé de lever l'état d'urgence.

Selon RSF, au moins 160 journalistes ont été arrêtés aujourd'hui (20 novembre) tandis qu'ils protestaient contre les limites imposées aux médias, lesquelles interdisent de diffuser ou de publier des nouvelles critiques. Les arrestations sont survenues peu après que le gouvernement eut déclaré avoir libéré plus de 3 000 personnes incarcérées en vertu de la loi d'urgence.

À Karachi, où la grande majorité des arrestations ont été effectuées, la police a chargé les manifestants à coups de bâton après qu'ils eurent tenté d'organiser une marche de protestation. Au moins cinq reporters ont été blessés. Les journalistes s'apprêtaient à tenir une manifestation à l'extérieur des bureaux de « ARY TV » à Karachi, l'un des deux seuls réseaux qui ne sont pas revenus sur le câble au Pakistan depuis la fermeture de tous les radiodiffuseurs privés, le 3 novembre, jour de la déclaration de l'état d'urgence.

Dans un geste sans précédent, Moucharraf a, au cours du week-end, fait pression sur le gouvernement des Émirats arabes unis pour que celui-ci suspende « ARY Digital » et « GEO TV », les principales stations de télévision privées du Pakistan qui ont des bureaux à Dubaï, selon ce que rapportent la Fondation de la presse du Pakistan, le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), Human Rights Watch et RSF.

D'après le CPJ, ce sont les seules stations qui ont refusé de signer un « code de conduite » conçu par le gouvernement. En diffusant à partir de Dubaï, les chaînes de nouvelles demeurent accessibles au Pakistan par l'entremise de l'Internet et par satellite.

Consulter les sites suivants :

À propos de Nisa :
- FIJ : http://www.ifj.org/default.asp?Index=5517&Language=EN
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=24417
À propos des restrictions imposées aux médias :
- PPF : http://www.ifex.org/en/content/view/full/87779/
- CPJ : http://www.cpj.org/news/2007/asia/pak16nov07na.html
- Human Rights Watch : http://tinyurl.com/2kw3pj
- FIJ : http://www.ifj.org/
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=24415
- « Communiqué de l'IFEX » de la semaine dernière :
http://tinyurl.com/2q2ono
À propos des protestations à Karachi :
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=24466
- BBC : http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/7103538.stm
(20 novembre 2007)

Dernier Tweet :

Malaysia’s new government urged to implement media reforms https://t.co/XOm3oMWjNO "Legislative reform must go hand… https://t.co/FNzIKPWkUJ