RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un chef taliban menace les journaux qui publient des photos "offensantes"

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières condamne les menaces émises, le 1er mai 2008, par un chef taliban des zones tribales (Nord-Ouest) à l'encontre des journaux qui continueraient à publier des images de femmes, jugées "offensantes" et "vulgaires".

"Je mets en garde les journaux qui publient ces photos et leur laisse deux semaines [pour arrêter]. Autrement, nous lancerons un boycott et prendrons des mesures contre ces publications", a déclaré le dirigeant religieux Faqir Mohammed, vice-commandant du Tehreek-e-Taliban Pakistan (Mouvement des Taliban du Pakistan, TTP), selon le "Daily Times".

Le chef taliban s'est adressé aux journalistes de Khar, chef-lieu du district tribal de Bajaur, argüant que le Pakistan est un pays musulman et que certains journaux, en particulier les quotidiens ourdophones "Al-Kaaj" et "Express", publient des photos "extrêmement vulgaires". Il n'a pas précisé quelles mesures seraient prises contre les publications après expiration de l'ultimatum.

Faqir Mohammed a, par ailleurs, donné deux mois aux hommes des zones tribales pour se faire pousser une barbe conforme, selon lui, aux préceptes de l'Islam. Il a également mis en garde Islamabad contre toute action armée à leur encontre. Ces déclarations surviennent alors que le Mouvement des Taliban du Pakistan, proche d'Al-Qaida, a convenu d'un cessez-le-feu, en parallèle à un éventuel accord de paix avec le gouvernement pakistanais.

Reporters sans frontières dénonce la "talibanisation" des zones tribales du Pakistan. Les groupes islamistes armés qui y sévissent sont classés dans la liste 2008 des "Prédateurs de la liberté de la presse".

Pour des informations complémentaires sur les menaces des Taliban par rapport à la publication des images de femmes, cliquer ici (anglais seulement): http://www.ifex.org/en/content/view/full/91619

Dernier Tweet :

A Javier Valdez lo mataron por ser periodista. Hace 9 meses. Su caso, como el del 97% de las decenas de periodistas… https://t.co/bogx2o1P4A