RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Des journalistes interpellés pendant plus de cinq heures après une conférence de presse tenue par un chef taliban

(RSF/IFEX) - Au moins quinze journalistes pakistanais revenant d'une conférence de presse organisée par le chef taliban Hakeemullah Mehsud, dans la région tribale d'Orakzai (Nord-Ouest), ont été interpellés, le 26 novembre 2008, par des militaires.

Ils ont été retenus pendant plus de cinq heures à un check-point près de Kohat, à 60 km au sud de Peshawar, par les forces de sécurité qui les ont empêchés de continuer leur route pour "des raisons de sécurité", a déclaré à Reporters sans frontières l'un des journalistes arrêtés, Shaukat Khattak, correspondant de la chaîne d'information satellitaire Samaa TV.

Les forces de sécurité ont affirmé aux journalistes qu'il était trop dangereux pour eux de prendre la route qui relie Kohat à Peshawar. Les journalistes et leurs cameramen ont été libérés vers minuit (heure locale).

Ces interpellations auraient été décidées par les autorités militaires afin d'empêcher ou de retarder la diffusion des interviews du chef taliban. Les forces de sécurité n'ont cependant pas confisqué les cassettes.

Hakeemullah Mehsud est un lieutenant du leader des talibans pakistanais, Baitullah Mehsud, qui serait, selon le gouvernement, l'auteur de l'assassinat de Benazir Bhutto.

Dernier Tweet :

#Argentina: Premio a la innovación periodística y digital 2018 https://t.co/G3F3eK1DJW @FOPEA @adcderechos… https://t.co/OaU5orJG1H