RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Des journalistes blessés lors d'une manifestation en soutien au journaliste Alan Johnston

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières proteste contre les violences subies, le 17 avril 2007, par des journalistes palestiniens venus manifester devant le Parlement à Gaza pour exiger la libération d'Alan Johnston, de la BBC, retenu en otage depuis le 12 mars 2007. Trois journalistes ont été blessés au cours des échauffourées.

"Nous sommes scandalisés par ces violences commises contre des journalistes venus exprimer toute leur angoisse et leur émotion quant au sort d'Alan Johnston. Avec tout ce qu'endurent déjà les professionnels des médias dans les territoires palestiniens, on ne peut pas accepter que l'on ait recours à la violence alors qu'ils souhaitent seulement être entendus par les autorités", a déclaré l'organisation.

Plus d'une centaine de journalistes se sont rassemblés, le 17 avril 2007, devant le Parlement à Gaza pour exprimer leur solidarité avec leur collègue britannique. Cette manifestation a été organisée suite à la diffusion d'un communiqué signé par une organisation inconnue, "Les Brigades de l'unicité et du djihad", affirmant avoir exécuté le journaliste. Les agents chargés de la sécurité du Parlement ont brutalement dispersé ces journalistes qui demandaient à rencontrer des élus. Mohammed Al-Baba, photographe de l'Agence France-Presse, a été blessé au visage et ses lunettes de vue ont été cassées. Le cameraman de l'agence de presse palestinienne Ramattan, Achraf Al-Kafarna, souffre quant à lui d'un doigt cassé. Enfin, Zakaria Al-Talmas, correspondant de la télévision allemande ARD, a été blessé au pied.

"Nous suivons cette affaire. Nous examinons toutes les pistes pour confirmer l'authenticité de ces informations, mais pour le moment elles n'ont pas été confirmées", a déclaré le Premier ministre Ismaël Haniyeh, à propos du sort d'Alan Johnston. Il a ajouté que son gouvernement oeuvrait toujours pour la libération du journaliste. De leur côté, les autorités britanniques tentent d'obtenir des informations "d'autres sources".

Dernier Tweet :

#Paraguay: denuncian amenazas y coacción de intendente local a periodista: https://t.co/zIlw0BJM5X @PeriodistasPy… https://t.co/JSieySoV9b