RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

DEUX EMPLOYÉS D'UN JOURNAL PERDENT LA VIE DANS DES AFFRONTEMENTS À GAZA; DES MANIFESTATIONS DE PROTESTATION PARTOUT DANS LE MONDE EXIGENT LA LIBÉRATION DU CORRESPONDANT DE LA BBC

Le rédacteur en chef d'un journal palestinien et son collègue ont été blessés mortellement dans la Bande de Gaza lors d'affrontements entre les factions rivales palestiniennes du Hamas et du Fatah, rapportent Reporters sans frontières (RSF) et un groupe local de défense des droits de la personne.

Selon RSF, Suleyman Al-Aashi et Mohammed Mattar Abdou, du quotidien pro-Hamas « Filistin », se rendaient au journal le 13 mai lorsqu'ils ont essuyé des coups de feu à un poste de contrôle routier près du camp d'Al-Ansar, quartier général des milices affiliées au Fatah. Al-Aashi a été tué instantanément. Abdou a été transporté à l'hôpital où il est mort de ses blessures le lendemain. Les deux hommes n'avaient pas 30 ans.

Leur décès marque la flambée de violence la plus forte à survenir entre les factions depuis des mois. D'après l'Associated Press, au moins 20 personnes ont perdu la vie au cours des trois derniers jours, ce qui ébranle gravement le gouvernement palestinien d'unité Hamas-Fatah.

« Force est de constater qu'il n'existe aujourd'hui aucune autorité capable d'assurer leur protection ou de mener des enquêtes pour sanctionner les responsables des exactions contre la presse », dit RSF.

Le Centre palestinien pour le développement et la liberté des médias (Palestinien Center for Development & Media Freedoms, Mada) s'inquiète de l'impunité dont jouissent les responsables des agressions commises contre les journalistes et de l'enlèvement du correspondant Alan Johnston de la BBC, qui inciteront les assaillants à « persister dans leurs crimes et en encourageront d'autres à les imiter ».

Des rassemblements organisés à Paris par RSF et la BBC et à Toronto par les Journalistes canadiens pour la liberté d'expression (CJFE) et des collègues des médias comptent parmi les dizaines de rassemblements tenus partout dans le monde pendant les deux mois qui se sont écoulés depuis que Johnston a été enlevé par des hommes armés à Gaza. Un site web lié à al-Qaïda a affiché la semaine dernière l'enregistrement d'une déclaration par un groupe affirmant avoir enlevé Johnston. D'après le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), les autorités palestiniennes savent où Johnston est détenu mais se sont abstenues, à la demande du gouvernement britannique, de recourir à la force pour obtenir sa libération.

L'enlèvement de Johnston a un effet débilitant sur les médias étrangers et sur leur aptitude à couvrir la situation palestinienne à partir de Gaza. « Cette situation maintenant n'est pas racontée efficacement », dit le CPJ.

Consulter les sites suivants :
- RSF, sur les meurtres : http://tinyurl.com/2tckwt
- Rassemblement de RSF pour Johnston : http://tinyurl.com/37jrhj
- Rassemblement du CJFE : http://www.cjfe.org/releases/2007/11052007alan.html
- CPJ, sur Johnston : http://tinyurl.com/3au8av
- Nouvelles de Mada sur le site web de Press Emblem : http://tinyurl.com/2u6wmw
- Associated Press : http://tinyurl.com/2nam3w
(15 mai 2007)

Dernier Tweet :

Reprieve and Release for two Ugandan journalists. In separate incidents: Top Radio journalist Richard Kasule aka Ka… https://t.co/7JNT9rLgbD