RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Trois médias palestiniens perquisitionnés par l'armée israélienne, le matériel confisqué, une chaîne de télévision a dû cesser d'émettre; un journaliste blessé alors qu'il couvrait une opération militaire

(RSF/IFEX) - RSF proteste contre les perquisitions effectuées le 12 décembre 2007 par l'armée israélienne dans les locaux de trois médias palestiniens en Cisjordanie. La chaîne de télévision Al-Afaq a dû cesser d'émettre suite à la saisie de son matériel de transmission.

"Les Territoires palestiniens ne connaissent pas le même degré de violence que l'Irak, mais ils restent tout de même l'un des endroits où l'exercice du journalisme est le plus difficile au monde. Les professionnels des médias se retrouvent au centre d'un triangle infernal sans aucune protection. Au cours de ces derniers mois, l'armée israélienne, les services de sécurité de l'Autorité palestinienne et le bras armé du Hamas se sont tous trois rendus coupables d'exactions contre des médias", a déclaré l'organisation.

Le 12 décembre, vers 1h30 (heure locale), des soldats israéliens ont fait irruption dans les locaux de la chaîne de télévision Al-Afaq à Naplouse. Après avoir perquisitionné les lieux, les soldats ont saisi les appareils de transmission, mettant un terme à la diffusion des programmes. Selon un employé de la chaîne, interrogé par l'agence de presse palestinienne Maan, "les soldats israéliens auraient reçu l'ordre de fermer la station à cause de son soutien au Hamas, au Jihad islamique et à d'autres organisations".

Au même moment, les bureaux d'An-Najah media et d'Ar-Ruwad media ont été perquisitionnés. Des ordinateurs et des archives ont été saisis par l'armée israélienne. Les deux agences de presse qui collaborent principalement avec le quotidien "Al Quds", proche de l'Autorité palestinienne, emploient des journalistes proches du Hamas. Le motif de la perquisition n'est pas connu.

Par ailleurs, un cameraman de l'agence de presse américaine Associated Press, Yacoub Abou Ghalwa, a été légèrement blessé, le 12 décembre, par des débris de roquette alors qu'il couvrait une opération de l'armée israélienne dans la ville de Rafah (sud de la bande de Gaza).

Dernier Tweet :

A photograph can truly change the world. On this #WorldPhotoDay, we're thinking of Mahmoud Abou Zeid (aka #Shawkan)… https://t.co/tKTgO5Vpy4