RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste interpellé pendant deux jours par la Force exécutive du Hamas

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières condamne fermement les interpellations abusives menées par la Force exécutive, bras armé du Hamas, dans la bande de Gaza. Le 27 janvier 2008, Mohammed Al-Aarabid, collaborateur de l'agence de presse française Blue Press, a été arrêté à son domicile à Gaza et emmené dans un centre de détention où il a répondu à des interrogatoires.

Voici son témoignage : "Ils m'ont demandé si j'avais des armes. Je leur ai répondu que je n'en avais pas. Quand ils m'ont demandé si j'étais en contact avec le Fatah, je leur ai dit que je soutenais ce parti sans pour autant être un militant actif. Je ne suis qu'un caméraman qui travaille pour le compte de l'agence de presse Blue Press. Il m'arrive également parfois de collaborer avec la chaîne israélienne Canal 1. Puis, ils m'ont demandé si je continuais de collaborer avec la chaîne de télévision palestinienne (ndlr: sous le contrôle de Mahmoud Abbas). Je leur ai répondu que j'avais mis fin à cette collaboration en juin 2007. Ils ont voulu savoir si j'avais maintenu des liens avec la direction de la chaîne, et notamment avec Mohammed Al-Dahoudi et Abdel Salam Abou Nada qui se trouvent actuellement en Cisjordanie. Ils m'interrogeaient et m'insultaient en même temps. L'un d'eux m'a donné des coups de poing lorsqu'ils m'ont arrêté. Mais, Dieu merci! J'ai été relâché sans problèmes." Mohammed Al-Aarabid a été libéré le 29 janvier.

Dernier Tweet :

Tunisian journalists say police union attacks are having chilling effect on press freedom https://t.co/ideqaEJjDs b… https://t.co/uZVTN6a36A