RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le rédacteur en chef d'"Al-Ayyam" et son caricaturiste condamnés à six mois de prison avec sursis et le journal interdit de distribution dans la bande de Gaza

(RSF/IFEX) - Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières, s'est adressé au Premier ministre du gouvernement du Hamas, Ismaïl Haniyeh, le 20 février 2008, au sujet de l'interdiction du quotidien "Al-Ayyam" dans la bande de Gaza:

Monsieur le Premier ministre Ismaïl Haniyeh
Premier ministre du Gouvernement du Hamas
Bande de Gaza

Paris, le 20 février 2008

Monsieur le Premier ministre,

Reporters sans frontières souhaite vous faire part de son inquiétude quant à la détérioration notable de la situation de la liberté de la presse dans la bande de Gaza.

Vous avez, à plusieurs occasions, exprimé la volonté de votre gouvernement de garantir une presse libre et indépendante. Or, la condamnation, le 6 février 2008, de deux journalistes du quotidien Al-Ayyam, à six mois de prison pour "diffamation" suite à la publication d'une caricature, jugée offensante par des membres de votre parti, contredit votre engagement.

Le rédacteur en chef du quotidien Al-Ayyam, Akram Haniyeh et son caricaturiste, Bahaa Al-Boukhari, ont été condamnés à six mois de prison avec sursis et le journal a été interdit de distribution dans la bande de Gaza. Nous vous prions de bien vouloir annuler les poursuites contre ces deux hommes, celles-ci pourraient aggraver encore les conditions de travail des journalistes dans la bande de Gaza. Depuis juin dernier, notre organisation a recensé plusieurs faits inquiétants : 22 journalistes ont été interpellés durant cette période, 14 autres ont été menacés dans l'exercice de leurs fonctions. 14 médias ont été saccagés et trois ont été censurés.

Nous nous permettons d'attirer votre attention sur cette situation critique pour l'avenir de la presse palestinienne. Au-delà du fait que la caricature doit être perçue comme une expression libre non comme une offense à votre personne ou à votre parti, nous considérons que les divergences interpalestiniennes ne doivent, en aucun cas, limiter le travail des professionnels des médias.

Convaincu de l'intérêt que vous porterez à notre demande, je vous prie d'agréer, Monsieur le Premier ministre, l'expression de ma très haute considération.

Robert Ménard
Secrétaire-Général

Dernier Tweet :

Fiscalía debe considerar que los asesinatos de Valentín Tezada y Jairo Calderón podrían estar motivados por su trab… https://t.co/t2H3Qfbwok