RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les locaux d'une chaîne de télévision palestinienne attaqués par des soldats israéliens, ses activités suspendues pendant un an par l'armée qui l'accuse de terrorisme

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières demande la réouverture des locaux de la télévision Afaq TV à Naplouse, en Cisjordanie. Le 10 juillet 2008, la chaîne a été mise sous scellés pour une année sur décision de l'armée israélienne. De fait, les programmes ont cessé depuis le 10 juillet.

"Les journalistes palestiniens doivent pouvoir jouir des mêmes libertés et garanties de travail que leurs collègues israéliens. Les mesures arbitraires de l'État hébreu à l'encontre des médias dans les Territoires sont inacceptables et indignes d'une démocratie. L'armée doit mettre un terme à cette politique de censure des médias palestiniens", a déclaré l'organisation.

Les forces de défense israéliennes (Tsahal) ont procédé à la fermeture des locaux de la télévision palestinienne Afaq TV suite à un raid, le 10 juillet, dans la ville de Naplouse. Les soldats ont saisi les équipements et les archives de la chaîne avant de poser des scellés sur les portes des bureaux. Afaq TV, considérée par Tsahal comme "un média d'une organisation terroriste", est fermée pour un an.

Issa Abu el Izz, directeur d'Afaq TV, a fait part à Reporters sans frontières de sa colère. "Nous sommes un média indépendant, et quoi qu'en dise l'armée israélienne nous n'avons prêté allégeance à aucune mouvance politique, ni au Hamas ni à personne d'autre", a-t-il affirmé. Le responsable de la chaîne a deux semaines pour faire appel auprès des autorités israéliennes.

En décembre 2007, des soldats israéliens avaient déjà fait irruption dans les locaux d'Afaq TV, à Naplouse. Après avoir perquisitionné les lieux, ils avaient saisi les appareils de transmission, mettant un terme à la diffusion des programmes. Afaq TV n'avait pu reprendre ses transmissions qu'à partir du 1er mars 2008.

Afaq TV est une chaîne de télévision commerciale qui diffuse ses programmes dans les Territoires palestiniens depuis treize ans.

Dernier Tweet :

Indonesia told to respect media freedom in Papua after expelling BBC reporter Rebecca Henschke.… https://t.co/J3anejmNkO