RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un ingénieur du son palestinien emprisonné pendant six mois alors qu'aucune charge n'est retenue contre lui

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières condamne la décision prise par les autorités israéliennes d'emprisonner pour une période de six mois l'ingénieur du son de l'agence palestinienne Ramattan, Ibrahim Hamad.

"L'armée israélienne ne peut sous aucun prétexte procéder à l'arrestation de journalistes ou de collaborateurs des médias sans raison. Si elle reproche quelque chose à un journaliste, elle doit le dire et communiquer les motifs d'une telle arrestation. C'est pourquoi nous demandons la libération de l'ingénieur du son de l'agence Ramattan", a déclaré l'organisation.

Le 11 août 2008, les autorités israéliennes ont annoncé l'emprisonnement administratif d'Ibrahim Hamad, ingénieur du son de l'agence Ramattan, pour une durée de six mois. Cette décision militaire a été prise sans qu'aucune charge ne soit retenue à l'encontre de l'employé de l'agence et en l'absence d'une quelconque comparution devant les tribunaux. Ibrahim Hamad a été arrêté par les forces armées israéliennes le 15 juillet 2008 à son domicile à Qalandiyah, près de Ramallah, en Cisjordanie.

Contacté par Reporters sans frontières, la direction de Ramattan a vivement condamné l'arrestation et demandé la libération de son employé dans les plus brefs délais. Elle a exigé que les raisons de l'arrestation d'Ibrahim Hamad soient présentées. "Ce n'est pas la première fois que nos employés sont arrêtés par l'armée israélienne", a indiqué l'agence.

Dernier Tweet :

Executive director of MFWA, Sulemana Braimah calls for media reforms in Ghana against backdrop of lethargic regulat… https://t.co/UVeEb15WD9