RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le MADA lance une vidéo qui rend hommage à des photographes palestiniens

La mort du cameraman de Reuters Fadel Shana en avril 2008 dans la bande de Gaza a secoué le monde. Shana, qui portait un gilet pare-balles sur lequel était inscrit le mot « PRESS », a été tué par une frappe de l'armée israélienne effectuée sans aucun motif. Plusieurs mois plus tard, Israël a annoncé qu'il ne poursuivrait pas les soldats responsables de sa mort.

Le Centre palestinien pour le développement et la liberté des médias (Palestinian Centre for Development and Media Freedoms, MADA) a produit un film bref en l'honneur de Shana et des nombreux autres photographes palestiniens « qui ont payé de leur vie les attaques continues de l'armée israélienne ».

Voyez-le ici :

Ce n'est là que l'une des nombreuses manières créatives imaginées par le MADA pour faire participer le public aux questions liées à la liberté des médias. Le MADA a aussi créé récemment une coalition de 17 groupes de défense des droits de la personne, d'organisations de femmes, de médias et de jeunes afin de promouvoir la liberté d'expression.

Le MADA vient tout juste de publier son rapport annuel de 2010 sur les violations de la liberté des médias, dans lequel il recense 218 violations, soit une augmentation de 45 pour 100 par rapport à 2009. La plupart des violations consistent en agressions physiques aux mains des Forces d'occupation israéliennes - un fait souvent ignoré de la communauté internationale, dit le MADA.

Lire le rapport annuel ici 

Dernier Tweet :

Pakistan disrupts distribution of 'Dawn', the country's oldest newspaper https://t.co/DJBGNc3JlG "These censorship… https://t.co/vrBgh3Qdvc