RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Des journalistes victimes des violences à Jérusalem-Est

Des gardes-frontières israéliens détiennent un manifestant palestinien à Jérusalem, le 14 Septembre 2015
Des gardes-frontières israéliens détiennent un manifestant palestinien à Jérusalem, le 14 Septembre 2015

REUTERS/Ammar Awad

Cet article a été initialement publié sur rsf.org le 16 septembre 2015.

Reporters sans frontières (RSF) condamne les agressions de journalistes par la police israélienne, alors qu'ils couvraient les affrontements entre Palestiniens et forces de l'ordre sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem depuis trois jours.

Plus de dix journalistes palestiniens ont été blessés les 13 et 14 septembre, lors de la couverture des affrontements entre Palestiniens et forces de l'ordre israéliennes sur l'esplanade des Mosquées à l'occasion des fêtes du nouvel an juif. Moustapha Al-Kharouf, caméraman pour la chaîne Palestine TV, violemment agressé avec sa collègue Christine Al-Rinaoui, a été arrêté avec d'autres manifestants pourchassés par la police, le lundi 14 septembre. Selon nos sources, Diala Jowayhan, journaliste pour le quotidien Al-Hayat Al-Jadeeda, a été assaillie de coups par la police israélienne.

RSF déplore ces agissements à l'encontre de journalistes venus couvrir ces évènements sans prendre part aux émeutes et manifestations. Si la plupart ont été victimes des gaz lacrymogènes lancés par la police, d'autres ont été délibéremment molestés par les forces de l'ordre. Afin de les empêcher de filmer, ces dernières les ont violemment' bousculés, voire les ont frappés et ont endommagé leur matériel.

Des échauffourées ont éclaté dimanche matin à l'intérieur de la mosquée Al-Aqsa et sur l'esplanade des Mosquées entre les forces de l'ordre israéliennes et des Palestiniens à l'occasion des célébrations du Nouvel an hébreu. Ces violents heurts ont fait plus des dizaines de blessés en trois jours.

Prédateurs de l'information, les forces de sécurité israéliennes s'en sont pris à plusieurs reprises à l'intégrité physique des journalistes. Voir le rapport d'enquête de RSF intitulé “Les journalistes palestiniens entre trois feux”.

Dernier Tweet :

IFEX-ALC condena los alarmantes niveles de violencia contra los periodistas en #México https://t.co/7Sn4Az2zZL… https://t.co/Ui90Ln1jCi