RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Une journaliste du Centre de Doha empêchée de quitter le pays

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières exprime sa vive préoccupation suite au durcissement de l'attitude des autorités qataries vis-à-vis du Centre de Doha pour la liberté d'information. Hajar Smouni, responsable de la recherche au sein de l'organisation, et ancienne employée de Reporters sans frontières, a été empêchée de quitter le Qatar, le 24 mars 2009.

"Depuis des mois, le Centre de Doha lutte pour préserver son indépendance, et subit des pressions des autorités qataries. Cette interdiction constitue une violation des engagements pris par le Qatar vis-à-vis du Centre de Doha", a déclaré Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières.

Hajar Smouni devait accompagner Robert Ménard, directeur général du Centre de Doha, au: Bahreïn, pour notamment rencontrer la ministre de la Culture et de l'Information, Sheikha Mai Al-Khalifa, et des parlementaires, au sujet du code de la presse. Elle a été informée à son arrivée à l'aéroport de Doha de l'interdiction qui la visait. Après des interventions du Centre, la mesure a été levée. Hajar Smouni n'a cependant pas pu prendre son vol.

Le Centre de Doha a été créé en 2008 avec le soutien de Reporters sans frontières, dans le cadre d'un accord de coopération avec la Fondation du Qatar, présidée par Sheikha Mozah, épouse de l'émir du Qatar, Hamad Ibn Khalifa Al Thani.

Dernier Tweet :

Russia should free Ukrainian filmmaker Oleg Sentsov before the World Cup https://t.co/3NW6sG7Xr5 @Carles_Torner… https://t.co/EIrYV86YW4