RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le journaliste Andreï Novikov libéré après dix mois d'internement forcé dans un hôpital psychiatrique

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières se réjouit de la libération d'Andreï Novikov, après plus de dix mois d'internement psychiatrique forcé. Le journaliste devra néanmoins se rendre deux fois par mois à l'hôpital, pendant six mois. Il sera alors de nouveau examiné par une commission médicale.

"C'est avec soulagement que nous avons appris qu'Andreï Novikov avait recouvré sa liberté. Nous espérons qu'il se remettra aussi vite que possible de cette épreuve", a déclaré l'organisation de défense de la liberté de la presse.

"Cette nouvelle n'enlève rien au fait que le journaliste n'aurait pas dû être hospitalisé de force. Il faut mettre un terme à la résurgence de cette méthode primitive de répression des citoyens jugés gênants par les autorités", a précisé Reporters sans frontières.

Le 18 décembre 2007, Andreï Novikov, détenu à l'hôpital psychiatrique depuis le 14 février, a été libéré, conformément à une décision de la justice rendue le 6 décembre. Il avait été arrêté en novembre 2006 et accusé d'"incitations publiques au changement par la force de l'ordre constitutionnel" (article 280 du code pénal). Placé en détention provisoire pendant plus de quarante jours, il avait ensuite été interné de force en hôpital psychiatrique. Son procès qui s'est tenu le 6 décembre s'était conclu par la décision que le journaliste de Chechenpress devait être remis en liberté.

Dernier Tweet :

Nepal: @FORUMFREEDOM recorded a total of 66 press freedom violations in 2017, which is a sharp rise compared to the… https://t.co/GGrHrpZVNc