RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les journalistes sont régulièrement assassinés dans la région la plus meurtrière

Le Daguestan est devenu la zone de la Russie la plus dangereuse pour les journalistes, selon ce que rapporte la Fondation pour la défense de la glasnost (GDF). En mai 2010, le directeur de deux stations de radio a été abattu. Quelques jours plus tard, c'était au tour du directeur d'une station de télévision d'être assassiné. Ce mois-ci, le rédacteur en chef d'une autre station de télévision a été abattu.

Magomedvagif (Sultan) Sultanmagomedov, rédacteur en chef de Makhachkala-TV, est tombé le 11 août sous les balles d'une mitrailleuse tandis qu'il circulait au volant de sa voiture. En 2008, il avait déjà échappé à une tentative d'assassinat.

Son prédécesseur à la station de télévision, Abdullah Alishayev, avait été abattu en 2008. Les deux journalistes étaient des adversaires idéologiques du wahabisme, une forme conservatrice de l'islam qui gagne en popularité au Daguestan et dans d'autres républiques du Caucase du nord.

Des journalistes ont été assassinés et agressés au Daguestan en 2008 et 2009.

Dernier Tweet :

Is the royal couple, Harry and Meghan, the Duke and Duchess of Sussex, even aware that the Fiji government had rest… https://t.co/zStRRkroAz