RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un activiste est mis à l'amende pour avoir pris publiquement position en faveur de la communauté gaie

Le principal militant gai de Russie, Nikolaï Alexeïev, que l'on voit ici être arrêté à Moscou en 2010 tandis qu'il manifestait en faveur des droits des gais, vient d'être condamné en vertu d'un nouveau règlement municipal à verser une amende pour avoir diffusé de la « propagande gaie »
Le principal militant gai de Russie, Nikolaï Alexeïev, que l'on voit ici être arrêté à Moscou en 2010 tandis qu'il manifestait en faveur des droits des gais, vient d'être condamné en vertu d'un nouveau règlement municipal à verser une amende pour avoir diffusé de la « propagande gaie »

RFE/RL / DEMOTIX

Un militant russe des droits des gais serait la première personne à être punie aux termes d'un règlement municipal pour avoir distribué de la « propagande gaie », selon ce que rapportent Index on Censorship et les dépêches.

Une cour municipale de St- Pétersbourg a en effet condamné Nikolaï Alekseïev à 5 000 roubles (170 $US) d'amende après avoir statué que Alekseïev avait diffusé de la propagande sur les relations homosexuelles chez les mineurs le mois dernier lors d'un rassemblement au cours duquel il avait tenu une affiche qui disait « L'homosexualité n'est pas une perversion. Une perversion, c'est le hockey sur gazon et la danse sur glace. »

D'après le site Salon.com, Alekseïev a également été détenu et tabassé en prison, en plus d'être menacé d'en recevoir davantage s'il devait parler à nouveau en faveur de la communauté lesbienne, gaie et bisexuelle.

Le règlement municipal de St-Pétersbourg, adopté en février, constitue le modèle d'un projet de loi déposé devant la chambre basse du Parlement, et qui pourrait s'appliquer à l'échelle du pays s'il était approuvé, indique le « New York Times ».

Alekseïev s'est promis d'interjeter appel du jugement.

L'homosexualité a été dépénalisée en Russie en 1993, mais le sentiment anti-gai reste fort chez bien des Russes.

Pour la septième année de suite, Alekseïev et d'autres ont demandé la permission de tenir un défilé de la fierté gaie le 27 mai, dont le thème principal sera les interdits de « propagande gaie », selon ce que rapporte Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL). L'autorisation sera fort probablement refusée, tout comme elle l'a été pour toutes les demandes précédentes.

« Si les autorités de Moscou ne nous offrent rien, nous allons organiser un défilé sans autorisation et porter plainte auprès de la Cour européenne des droits de l'homme », a déclaré Alekseïev à RFE/RL.

La Cour européenne a décidé précédemment que l'interdiction faite par la Russie de défiler à l'occasion de la fierté gaie viole la Convention européenne; elle a ordonné à la Russie de verser une compensation.

Dernier Tweet :

Over 100 organisations are appealing to @g20org leaders to place human rights at the centre of our digital future,… https://t.co/5WzbFabEnh