RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Journaliste et activiste écologique meurt en Russie

Journaliste Mikahail Beketov (à gauche), dans un fauteuil roulant, assiste une manifestation en soutien des activistes et journalistes à Moscou, le 21 novembre 2010
Journaliste Mikahail Beketov (à gauche), dans un fauteuil roulant, assiste une manifestation en soutien des activistes et journalistes à Moscou, le 21 novembre 2010

REUTERS/Sergei Karpukhin

Reporters sans frontières exprime sa profonde émotion à l'annonce de la mort de Mikhaïl Beketov (Михаил Бекетов), le 8 avril 2013. Le journaliste avait conservé de lourdes séquelles de l'agression extrêmement violente dont il avait fait l'objet, en novembre 2008. L'organisation adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et ses collègues.

Rédacteur en chef du journal local Khimkinskaïa Pravda et militant écologiste, Mikhaïl Beketov était une figure de proue du mouvement de protection de la forêt de Khimki (banlieue de Moscou), menacée par la construction d'une autoroute. Laissé pour mort par ses agresseurs le 13 novembre 2008, il avait passé plusieurs mois dans le coma et avait du être amputé d'une jambe et de plusieurs doigts. Les dommages crâniens qu'il avait subis étaient tels que Mikhaïl Beketov avait perdu l'usage de la parole.

Mais sa capacité de résistance était telle qu'en juin 2011, en s'aidant d'une prothèse et de béquilles, il avait réappris à marcher.

"Jusqu'au bout, Mikhaïl Beketov aura combattu. Le journaliste était un symbole de la Russie qui lutte, de cette société civile qui s'est levée l'an dernier pour réclamer qu'on la respecte et qu'on la traite avec dignité. L'onde de choc de son agression avait contraint les autorités russes à prendre des engagements fermes en matière de lutte contre l'impunité. Pourtant, les agresseurs de Mikhaïl Beketov sont toujours en liberté. Aujourd'hui plus que jamais, tout doit être mis en œuvre pour qu'ils soient identifiés et déférés en justice. Nous exigeons la vérité", a déclaré Reporters sans frontières.

Dernier Tweet :

#Indonesia Members of radical religious group attack journalist, bar media coverage via @AJI_JAKARTA @seapabkk https://t.co/Y5MA37HlGg