RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un site web indépendant est bloqué à la veille des élections

Immédiatement après que son journal eut été suspendu pour avoir critiqué le Président Paul Kagame, un rédacteur rwandais frondeur a lancé un site web de nouvelles tout aussi critique à l'égard du gouvernement. À l'approche des élections présidentielles du mois d'août, le site a été bloqué récemment, selon ce que rapportent le Media Institute, le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et Reporters sans frontières (RSF).

Le journal « Umuvugizi » du rédacteur John Bosco Gasasira, a été suspendu pour six mois en avril par le Grand Conseil des médias. Cette décision garantit que le journal ne paraîtra dans les kiosques qu'après les élections présidentielles. Le site web du même nom, mis sur pied après que Gasasira fut parti en exil en Ouganda, est bloqué au Rwanda depuis le 3 juin.

L'interdit est survenu après que le site eut affiché une histoire décrivant les dépenses de voyage exorbitantes du Président, soulignant que 60 pour 100 du budget du gouvernement vient des dons de l'étranger, tandis que la population subit la pauvreté et le sida.

Gasasira a été agressé et poursuivi à cause de sa couverture critique, et il a quitté le pays après avoir été harcelé et avoir reçu des lettres de menaces. Son nouveau site de nouvelles est accessible en format PDF par les lecteurs de l'extérieur du Rwanda et, au Rwanda, par ceux qui utilisent les téléphones mobiles TiGO.

« Le blocage d'un site Internet constitue un précédent inquiétant parmi l'arsenal des mesures qui ont déjà été déployées pour museler la presse. Le régime de Kagame innove tout en confirmant son obsession pour le contrôle de l'information », dit RSF.

L'hebdomadaire « Umuseso » a aussi été suspendu en avril. Le Grand Conseil des médias cherche à obtenir un ordre du tribunal interdisant les deux publications indéfiniment, arguant que leurs articles sont abusifs à l'égard des officiels et qu'ils sapent la sécurité nationale, indiquent les reportages.

Dernier Tweet :

Nigerian Federal Government warns against hate speech. Offenders to be dealt with under 2001 Terrorism Act.… https://t.co/meHLrxXwIC