RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un service d'hébergement et de création de weblog rendu inaccessible

(RSF/IFEX) - Le service d'hébergement et de création de weblog blogger.com a été rendu inaccessible, le 3 octobre 2005, par l'Internet Services Unit (ISU), organisme qui gère le système de filtrage du Web saoudien. RSF demande à l'ISU de s'expliquer sur les raisons de cette mesure, qui empêche les bloggers locaux de mettre à jour leur publication.

"L'Arabie saoudite est l'un des pays qui censure le plus Internet. Toutefois, les services de blogs n'avaient jusqu'à présent pas été touchés par les filtres de l'ISU. Le blocage complet de blogger.com, l'un des plus gros outils du marché, est extrêmement préoccupant. Seule la Chine avait jusqu'ici eu recours à une mesure aussi extrême pour censurer Internet", a déclaré l'organisation.

Contacté par RSF, l'ISU a reconnu interdire l'accès au site blogger.com, sans toutefois justifier sa décision. Blogger.com est le point d'entrée vers l'interface d'administration de tous les weblogs hébergés par cet outil. En d'autres termes, c'est grâce à cette page Web que les bloggers peuvent mettre à jour leur publication. D'après les tests réalisés par l'organisation, les sous-noms de domaine de blogger.com (ex : http://www.monblog.blogger.com) ne sont en revanche pas filtrés. Par conséquent, les internautes saoudiens peuvent toujours se rendre sur les blogs hébergés par ce service de blog.

La liste noire du Net saoudien - officiellement plus de 400 000 sites - touche à des domaines très larges, allant de sites d'organisations politiques à ceux de mouvements islamistes non reconnus, en passant bien sûr par toute publication touchant de près ou de loin à la sexualité.

L'Internet Services Unit (ISU - http://www.isu.net.sa) est en charge du système de censure du Web saoudien. Elle gère la passerelle utilisée par l'ensemble des fournisseurs d'accès locaux. L'agence peut ainsi contrôler l'intégralité des échanges de données circulant sur le Net. Toutefois, cette agence ne fait qu'appliquer les instructions des services de sécurité du pays et ne décide pas de ce qui doit être censuré. L'ISU propose un formulaire en ligne et une adresse e-mail ([email protected]) permettant aux internautes de notifier les sites qu'ils souhaitent voir bloquer. Des centaines de requêtes de ce type sont reçues chaque jour. Elles sont traitées par une équipe affectée à plein temps à cette tâche. Le système de filtrage mis en place par l'ISU est basé sur une technologie acquise auprès de l'entreprise américaine Secure Computing.

Blogger.com est un service de l'entreprise américaine Google.

Dernier Tweet :

German freelancer Billy Six freed, leaves Venezuela after 4 months in prison https://t.co/Nxw2z3J7BO @pressfreedom @acmediaworkers @pen_int