RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Une station indépendante est menacée après avoir diffusé une émission sur des irrégularités dans une mine

Des affiches appelant à la mort de B92 ont été déployées dans une ville de Serbie la semaine dernière, le lendemain du jour où un radiodiffuseur indépendant a diffusé une émission portant sur des irrégularités commises dans une mine de charbon locale, selon ce que rapportent l'Association des médias électroniques indépendants (Association of Independent Electronic Media, ANEM) et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Lors de l'édition du 14 février de l'émission d'enquête « Insider » à la télévision, B92 a diffusé un reportage sur des allégations de corruption à la mine de charbon Kolubara de Lazarevac, propriété de l'État. Le lendemain, la ville s'est couverte d'affiches annonçant la mort de B92, à la suite d'une « longue et grave maladie antiserbe » et indiquant que les organisateurs de ses funérailles seraient le rédacteur en chef de B92 et les personnes ayant participé à la production de l'émission « Insider ».

C'était la deuxième fois ces dernières semaines que des affiches hostiles à B92 étaient installées - après qu'eut été diffusé un premier reportage sur la mine à l'émission « Insider », des affiches sont apparues le 2 février.

« Ce genre d'atmosphère, qui peut mener à couvrir toute une ville d'affiches d'appels à la violence contre des journalistes d'enquête, sert d'indicateur de la position de plus en plus difficile des journalistes et des travailleurs des médias qui osent traiter de manière critique les questions les plus graves en Serbie », dit l'ANEM. B92 croit pour sa part que les témoins qui ont parlé ouvertement des violations commises dans les mines courent aussi des risques.

La représentante de l'OSCE pour la liberté des médias, Dunja Mijatovic, a également condamné cette campagne d'intimidation. « Les auteurs de l'émission “Insider” sont confrontés depuis un bon moment à d'importantes mesures d'intimidation et à des tentatives pour étouffer leurs voix critiques. Cette réaction vis-à-vis d'une émission de télévision, en plus d'être désagréable, constitue une grave attaque contre les valeurs démocratiques du pays », dit-elle.

B92 n'est pas étrangère à la controverse. Les reporters de « Insider » ont été menacés auparavant par des vandales du football après qu'elle eut diffusé des reportages sur des dirigeants de clubs de fans du football. Lorsque le Kosovo a proclamé unilatéralement son indépendance en février 2008, B92 a été accusée d'avoir eu un préjugé favorable à l'Ouest et de trahir la Serbie.

Dernier Tweet :

The @ifjasiapacific ,@RSF_AsiaPacific , & @CPJAsia reaffirm that amidst the ongoing political turmoil in the Maldi… https://t.co/kZ2GBn3RV1