RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Poursuivi par des responsables politiques serbes, un journaliste écope de 27 mois de prison

Cet article a été initialement publié sur rsf.org le 22 mars 2017.

Reporters sans frontières (RSF) dénonce la condamnation en première instance du journaliste Stefan Cvetkovic à deux ans et trois mois de prison pour diffamation et divulgation de documents non autorisés.

Le journaliste indépendant, Stefan Cvetkovic, était poursuivi après le dépôt de trois plaintes par des officiels du SNS, le parti progressiste serbe actuellement au pouvoir. Il a été condamné pour diffamation et pour avoir publié des documents non autorisés par la Cour de Vrsac, le 14 mars 2017. Sa peine s'accompagne d'une amende de plus de 2.15 millions de dinars soit environ 17 000 euros.

Connu pour ses critiques à l'égard des autorités locales contre lesquelles il avait déposé plainte en 2014 pour détournement de fonds publics, Stefan Cvetkovic avait récemment interpellé publiquement les trois officiels au sujet de leur rôle dans des affaires criminelles.

Le journaliste -menacé de mort à plusieurs reprises- a déclaré qu'il comptait faire appel de ce verdict perçu comme une nouvelle tentative d'intimidation.

"Cette décision est injuste et disproportionnée," déclare Pauline Adès-Mével, responsable du bureau UE-Balkans de RSF. "Depuis 2012, la diffamation n'est plus passible d'emprisonnement en Serbie".

La Serbie est classée 59e sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse 2016 de Reporters sans frontières.

Dernier Tweet :

Aprobar Ley de Seguridad Interior abre la puerta a violaciones de los derechos a la libertad de expresión e informa… https://t.co/BjIxK8e24r