RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

RSF dénonce l'attaque contre la radio-télévision du Kosovo (RTK) à Pristina

REUTERS/Hazir Reka

Cet article a été initialement publié sur rsf.org le 23 août 2016.

Reporters sans frontières (RSF) condamne l'attaque perpétrée contre les locaux de la radio-télévision publique du Kosovo (RTK) le 22 août 2016 à Pristina et demande aux autorités kosovares de traduire en justice les auteurs de cet attentat qui n'a pas fait de victimes.

Une grenade a été lancée par des inconnus dans l'enceinte de la radio-télévision publique du Kosovo (RTK) lundi soir tandis que plusieurs employés se trouvaient encore dans les locaux, provoquant une explosion qui a endommagé les antennes d'émission de la chaîne mais n'a pas fait de victimes.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'attaque aurait été perpétrée par des citoyens kosovars qui protestent contre le projet d'établissement d'une nouvelle ligne de démarcation à la frontière avec le Monténégro.

Le tracé qui priverait le Kosovo d'une parcelle de son territoire (80 km2) au profit du Monténégro a fait l'objet d'âpres tensions entre les deux nations depuis l'automne 2015 et doit être soumis à un vote du Parlement kosovar le 1er septembre 2016.

"Reporters sans frontières condamne avec force cette attaque contre une institution publique garante de la liberté d'expression et demande que les autorités du pays traduisent en justice les auteurs de cet acte d'intimidation", a déclaré Pauline Adès-Mével, responsable du bureau Europe-Balkans à Reporters sans frontières (RSF).

Le Kosovo occupe la 90e place sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse 2016 publié par Reporters sans frontières.

Dernier Tweet :

La guerra sucia en Twitter para ser tendencia https://t.co/ZM5wRHRH22 @FUNDAMEDIOS #Ecuador