RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Disponible également en: English   Español   عربي  

Projecteur: Singapour

Un journaliste britannique est reconnu coupable d'avoir dénoncé la peine de mort

Un journaliste britannique est reconnu coupable d'avoir dénoncé la peine de mort

La peine de mort est toujours légitime à Singapour - mais il semble bien qu'en parler ne l'est pas. Le journaliste britannique Alan Shadrake, qui dénonce dans son nouveau livre le recours à la peine capitale par Singapour, vient d'être reconnu coupable d'outrage, selon ce que rapportent Reporters sans frontières (RSF) et les dépêches. Il connaîtra sa sentence le 9 novembre, qui devrait se traduire par une peine de prison. Signez la pétition qui demande au gouvernement d'abandonner les accusations et de permettre à Shadrake de quitter le pays.

Faits saillants de notre réseau :
Singapour

Singapour

  • Un auteur britannique arrêté pour un livre sur la peine de mort; interdiction d'un film sur les prisonniers politiques
  • Un auteur britannique arrêté pour un livre sur la peine de mort; interdiction d'un film sur les prisonniers politiques

    Le gouvernement de Singapour continue d'appliquer son modèle de répression de la libre expression avec l'arrestation récemment d'un journaliste britannique pour avoir écrit un livre critique à l'égard de la peine de mort appliquée dans la cité-État, et avec l'interdiction d'un film sur d'ex-prisonniers politiques, film réalisé par un cinéaste singapourien, selon ce que rapportent l'Alliance de la presse de l'Asie du Sud-Est (Southeast Asian Press Alliance, SEAPA), Reporters sans frontières (RSF) et Amnistie Internationale.

Dernières nouvelles de Singapour

Dernier Tweet :

British labour activist convicted for reporting abuses in #Thailand - IFEX https://t.co/TljFJg6eJU | @hrw @sunaibkk @Atomicalandy @Reaproy