RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Deux journalistes tués dans une embuscade tendue contre le convoi d'un gouverneur

(RSF/IFEX) - Deux journalistes somaliens de la station privée Radio Jowhar ont été tués par des hommes armés dans une embuscade tendue, le 15 mai 2007, contre le convoi du gouverneur de la province du Moyen-Shabelle (Centre-Sud) dans lequel ils circulaient, a appris Reporters sans frontières auprès de son organisation partenaire en Somalie, l'Union nationale des journalistes somaliens (NUSOJ).

"Deux journalistes ont, une fois de plus, été les victimes de l'extrême volatilité de la situation sécuritaire en Somalie. Exposés à la violence des hommes armés, ils sont des cibles faciles, en plus d'être des témoins gênants. Nous ne nous résoudrons pas à assister avec fatalité à ces drames répétés. Le gouvernement fédéral de transition doit étudier avec les journalistes somaliens la mise en place de mesures de protection particulières pour la presse", a déclaré Reporters sans frontières.

Une délégation menée par le gouverneur de la région, Mohammed Omar Deele, avait quitté la capitale, Jowhar, pour la localité d'Addale, afin de tenter une médiation entre deux clans rivaux qui s'étaient affrontés les jours précédents pour la possession d'une terre. Les combats avait fait au moins 16 morts. A environ 18h00 (heure locale), le convoi a été pris sous les tirs d'un groupe d'hommes armés non identifiés. Dans la première voiture du convoi, deux reporters de Radio Jowhar, Abshir Ali Gabra, par ailleurs correspondant de la station privée Radio Quran Kariim, et Ahmed Hassan, également correspondant de la station privée basée au Puntland, Somalia Broadcasting Corporation (SBC), ont été tués sur le coup. Six gardes du corps du gouverneur ont également trouvé la mort dans les combats avec les inconnus, qui ont ouvert le feu lorsque le convoi a pénétré sur le territoire disputé.

"La mort tragique de nos deux confrères porte à quatre le nombre de journalistes tués en Somalie depuis le début de l'année", a déclaré à Reporters sans frontières le secrétaire général de la NUSOJ, Omar Faruk Osman. "Nous appréhendons fortement que la Somalie ne devienne un petit Irak, où les journalistes tombent les uns après les autres, dans la plus totale impunité." Il a précisé qu'Abshir Ali Gabra était membre du Conseil suprême de la NUSOJ, le "parlement" de l'organisation.

Dernier Tweet :

Exigimos que se cumplan los compromisos con las familias del equipo periodístico ecuatoriano asesinado en la fronte… https://t.co/cigwrLXWHt