RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

LA TROUPE OUVRE LE FEU SUR UNE ENTREPRISE DE MÉDIAS

Shabelle, une maison de médias indépendants de Somalie, déclare que les troupes gouvernementales ont encerclé aujourd'hui (18 septembre) son bureau de Mogadishu et ont ouvert le feu, blessant un gardien de sécurité, selon ce que rapportent la Fédération internationale des journalistes (FIJ), le Syndicat national des journalistes somaliens (National Union of Somali Journalists, NUSOJ) et les dépêches. L'incident s'est produit quelques jours après que les forces de sécurité eurent arrêté 19 employés de Shabelle le 15 septembre.

« Nous ne savons pas pourquoi ils nous visent », a déclaré à Reuters Jafar Kukay, directeur intérimaire de Shabelle. Celui-ci a ajouté que la plupart des employés ont pu s'échapper des bureaux à l'occasion d'une accalmie, après deux heures de fusillade. Le radiodiffuseur a été contraint de quitter les ondes et un gardien de sécurité a été blessé.

Cette fusillade est le deuxième incident subi par la société en moins d'une semaine, soit depuis que Shabelle a été attaquée par les troupes du gouvernement. Le 15 septembre, les forces de sécurité ont ouvert le feu dans un hall d'entrée pendant une réunion de la rédaction au siège de Shabelle, rapporte le Comité pour la protection des journalistes (CPJ). Les employés ont été détenus et harcelés pendant plus de deux heures par la police au poste central. Les journalistes ont été accusés d'avoir lancé une grenade contre une patrouille de la police.

Un porte-parole de la police de Somalie a confirmé le raid de samedi mais a indiqué qu'il s'agissait d'un « incident malheureux » attribuable à des « éléments indisciplinés au sein des forces de sécurité ». Il a nié les allégations selon lesquelles des journalistes avaient lancé des grenades contre les troupes.

Le président de Shabelle, Abdmalik Youssouf Mohammed, en appelle au gouvernement de transition pour qu'il retire ses forces stationnées à la porte principale de la station de radio. Youssouf a déclaré que les soldats du gouvernement harcèlent tout journaliste qui entre dans la station au marché de Bakara, au centre de Mogadishu.

Des centaines milliers de résidents de Mogadishu ont fui les combats qui font rage dans la ville depuis janvier, soit depuis que l'armée éthiopienne a installé au pouvoir le gouvernement de transition. Certains hauts responsables ont accusé les radiodiffuseurs indépendants de partialité, de raviver les tensions et de soutenir l'opposition islamiste militante. Shabelle et deux autres médias indépendants, « HornAfrik » et « IQK Koranic Radio », ont été suspendus brièvement et retirés des ondes en janvier et en juin.

« Beaucoup de journalistes basés à Mogadishu ont dû fuir le pays en raison de l'intimidation constante des dont ils sont les cibles », dit le CPJ.

Le 12 septembre, des soldats somaliens ont procédé à l'arrestation massive de 70 civils au marché de Bakara. Parmi les personnes interpellées se trouvait Mohamed Hussein Jimaale, correspondant du site web de nouvelles « Puntlandpost », rapporte Reporters sans frontières (RSF). Jimaale a été arrêté tandis qu'il couvrait une opération policière dans le marché contre des individus soupçonnés d'être des insurgés islamistes, et a été détenu pendant cinq jours.

Le CPJ rapporte que la station de radio et de télévision privée de la Global Broadcasting Corporation a été fermée le mois dernier à Mogadishu, après que plus de 12 employés se furent enfuis à cause de l'insécurité accrue dans la région.

Six reporters somaliens ont été tués jusqu'à maintenant cette année en relation directe avec leur travail, ce qui fait de la Somalie le pays le plus meurtrier pour les journalistes après l'Irak, dit le CPJ.

Consulter les sites suivants :
- FIJ : http://www.ifj.org/default.asp?Index=5317&Language=EN
- CPJ : http://tinyurl.com/2of8lo
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=23684
- NUSOJ : http://www.nusoj.org/
- Reuters : http://tinyurl.com/39jdms
(18 septembre 2007)

Dernier Tweet :

Syrian journalist Abdul Rahman Ismael Yassin killed in airstrike in eastern Ghouta https://t.co/KWygiQ34o7… https://t.co/CGTDdXC6E6