RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

LE DIRECTEUR DE « HORNAFRIK » EST ABATTU

Le Syndicat national des journalistes somaliens (National Union of Somali Journalists, NUSOJ) et Reporters sans frontières (RSF) rapportent l'assassinat du directeur de l'importante station de radio « HornAfrik ».

Le 4 février, Said Tahlil Ahmed a été atteint de quatre projectiles à la tête tirés par trois hommes armés tandis qu'il se trouvait au marché de Bakara, au moment où lui et d'autres directeurs de stations de radio assistaient à une réunion convoquée par le groupe islamiste Al-Shabaab.

« Cet assassinat est effroyable et monstrueux », dit le NUSOJ. « Said Tahlil Ahmed a été assassiné en raison de sa ferme détermination professionnelle dans la défense du journalisme indépendant ».

D'après RSF et des groupes locaux, Ahmed pourrait avoir été la cible des insurgés islamiques à cause de la couverture extensive accordée par « HornAfrik » aux pourparlers de paix qui se sont déroulés le 30 janvier à Djibouti, et qui ont conduit à la nomination au poste de président de Sheikh Sharif Ahmed, un islamiste « modéré ».

« Il est essentiel, dit RSF, que les autorités, en particulier le président élu récemment, prennent l'engagement public de faire tout en leur pouvoir pour combattre les milices armées qui terrorisent la population et qui, depuis plusieurs années, s'attaquent à des personnalités de la société civile ».

« HornAfrik » a annoncé que la radio cessait immédiatement ses émissions en signe de respect pour son directeur assassiné.

Ahmed est le deuxième journaliste assassiné en Somalie depuis le début de l'année. Hassan Mayow Hassan, de Radio Shabelle, a été tué le 1er janvier. Il y a seize mois, l'ancien directeur de « HornAfrik », Ali Imam Sharmarke, a été tué lorsqu'un engin contrôlé à distance a explosé sous sa voiture dans la capitale, Mogadiscio.

Consulter les sites suivants :
- NUSOJ : http://www.ifex.org/en/content/view/full/100534/
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=30204
(4 février 2009)

Dernier Tweet :

#Venezuela: Detienen a vecinos que exigían tener Internet en Aragua https://t.co/wvNxvzCBvl @espaciopublico