RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un premier journaliste est tué en 2010

Les médias somaliens ont subi un autre coup dur avec le meurtre, la semaine dernière, d'un journaliste de « Radio Mogadiscio », rapportent le Syndicat national des journalistes somaliens (National Union of Somali Journalists, NUSOJ), l'Association des Journalistes d'Afrique de l'Est (Eastern Africa Journalists Association, EAJA) et d'autres groupes membres de l'IFEX. Un jour à peine après la Journée mondiale de la liberté de la presse, le 4 mai, des individus armés ont enlevé et assassiné le journaliste qui travaillait pour une station administrée par le Gouvernement fédéral de transition.

Pendant les dix dernières années, le journaliste vétéran Sheik Nur Mohamed Abkey avait travaillé pour plusieurs médias de la capitale, Mogadiscio, dont « HornAfrik Radio », le réseau de télévision de Somalie (Somali Television Network, STN), East Africa Radio et, récemment, Radio Mogadiscio, qui se montre critique vis-à-vis des groupes d'insurgés.

Abkey n'était pas intimidé par les factions en lutte et refusait d'emménager à la station de radio pour assurer sa sécurité, continuant à vivre dans un secteur contrôlé par les insurgés, disent les journalistes locaux. La plupart des stations de radio locales de Mogadiscio n'ont pas couvert l'incident, par crainte des représailles des insurgés, selon ce que rapporte le Comité pour la protection des journalistes (CPJ). Les militants d'Al-Shabaab contrôlent la majeure partie du centre et du sud de la Somalie, ainsi que des portions de Mogadiscio.

Un journaliste local a déclaré à l'Institut international de la presse (IIP) : « Les islamistes se fichent de ce qu'est et de ce que fait un journaliste et n'ont aucun respect; ils tuent machinalement les journalistes. Et les journalistes qui travaillent à Radio Mogadiscio courent des risques plus élevés que les autres. »

Après un répit de plusieurs mois, les militants menacent de recommencer à tuer les journalistes, dit Reporters sans frontières (RSF). D'après la recherche du CPJ, Abkey est le 33e journaliste tué dans le pays depuis 1993.

Dernier Tweet :

Message of Hong Kong Journalists Association to Chinese authorities after a journalist was attacked & detained in B… https://t.co/kHM2p6dIWv