RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Douze journaux européens sont interdits de publier sur les "Football Leaks"

Cristiano Ronaldo se réchauffe avant un match de football à Madrid, le 6 novembre 2016
Cristiano Ronaldo se réchauffe avant un match de football à Madrid, le 6 novembre 2016

AP Photo/Daniel Ochoa de Olza

Cet article a été initialement publié sur rsf.org le 7 décembre 2016.

Un juge espagnol a demandé à 12 journaux européens de cesser de publier sur les "Football leaks"- des informations sur un réseau de fraude fiscale dans le milieu du football professionnel.

Le juge madrilène reproche aux journaux européens, membres du consortium European Investigative Collaborations (EIC), dont Mediapart en France, Der Spiegel en Allemagne ou El Mundo en Espagne de s'être saisis de données confidentielles” sur les stars du football européen et de contrevenir ainsi au "droit fondamental à la confidentialité des communications".

Cette mesure fait suite à une plainte déposée par la société Senn Ferrero - un cabinet d'avocats qui conseille des personnalités du monde du football – qui affirme que les informations détenues par les journaux auraient été piratées.

L'ordonnance du juge exige donc "l'interdiction de publication, en édition papier ou numérique, afin de protéger « la confidentialité et les données fiscales ou juridiques de la clientèle du cabinet ».

"RSF exprime son soutien au consortium de journaux qui a révélé l'affaire et s'élève contre une décision qui porte gravement atteinte à la liberté d'informer, déclare Pauline Adès-Mével, responsable du bureau UE-Balkans de Reporters sans frontières. Le droit à l'information doit être protégé et toute démarche visant par le biais d'une plainte à priver les citoyens de l'accès à l'information doit être condamnée.”

Selon les premières informations dévoilées en dépit des interdictions, le joueur Ronaldo est soupçonné d'avoir dissimulé d'importantes sommes d'argent dans les paradis fiscaux. D'autres révélations devraient suivre, le consortium ayant annoncé des surprises pour les prochaines semaines

De son côté, le magistrat espagnol a annoncé qu'il comptait solliciter la coopération judiciaire européenne pour faire appliquer la mesure d'interdiction de publication dans tous les états membres de l'Union.

L'Espagne figure à la 34ème position sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse 2016 publié par Reporters sans frontières.

Dernier Tweet :

Angola: Reporters @RafaelMdeMorais & Bras Lourenco charged w/ crimes against state https://t.co/xmnm3O7ABY… https://t.co/Jrn0H703Rk